Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'économie, nouveau champ de bataille entre les deux Corées

L'économie, nouveau champ de bataille entre les deux Corées

Corée

La situation devient de plus en plus tendue entre les deux Corées qui s’affrontent désormais sur le terrain économique.

La tension est montée d’un cran entre les deux voisins coréens dont les relations n’ont jamais été au beau fixe. Cette nouvelle escalade provoquée par le lancement, dimanche, d’une fusée à longue portée par la Corée du Nord, se joue désormais sur le terrain économique. C’est plus précisément autour du complexe de Kaesong, un site industriel qui se veut un symbole de la “réconciliation”, que s’oriente le débat. A une décision unilatérale de la Corée du Sud de suspendre, jeudi, ses activités dans cette zone intercoréenne, son ennemi du Nord a apporté une réplique cinglante qui n’a pas du tout plu à son voisin.

Après avoir décidé de fermer entièrement cette zone qui se situe sur son territoire et de la placer sous contrôle militaire, Pyongyong est allée encore plus loin. Elle a, en effet, ordonné le gel de tous les avoirs sud-coréens, matières premières, produits et équipements sur place. Un acte jugé illégal par la Corée du Sud qui est montée au créneau ce vendredi pour mettre en garde son voisin. « La Corée du Nord a expulsé nos ressortissants dans un délai très court, les a empêchés d’emporter leurs biens manufacturés et a gelé des avoirs de valeur de manière illégale », a notamment indiqué le ministre sud-coréen de l’Unification, Hong Yong-Pyo, qui souligne que Pyongyang devra assumer les conséquences de cette mesure « injustifiée et extrême ». « La Corée du Nord devra assumer la responsabilité de ce qui va se passer désormais », a-t-il ajouté, sans pour autant préciser les intentions de Séoul.

La Corée du Nord devra assumer la responsabilité de ce qui va se passer désormais

Ouverte en 2004 dans le sillage de “la diplomatie du rayon de soleil”, poursuivie par Séoul de 1998 à 2008 pour encourager les contacts entre les deux voisins, la zone industrielle de Kaesong abrite 124 entreprises manufacturières sud-coréennes qui emploient quelque 53.000 Nord-Coréens. Les patrons des entreprises concernées n’ont d’ailleurs pas caché leur colère, s’estimant sacrifiés sur l’autel de la politique. Mais, le ministre sud-coréen de l’Unification a tenté de les rassurer en promettant un « soutien suffisant » du gouvernement pour les aider à surmonter leurs pertes.

Voir plus