Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Election cruciale à la Fédération togolaise de football

Election cruciale à la Fédération togolaise de football

Togo

Des quatre candidatures posées pour le poste de président de la Fédération togolaise de football, trois ont été finalement retenues. Les trois candidats seront départagés le 13 février prochain, à Lomé, à l’issue d’un congrès électif. Une élection cruciale pour l’instance du football togolais qui a connu des moments sombres ces dernières années.

Après des années de crises alimentées par des querelles intestines au sein de la FTF, un congrès électif se tiendra samedi 13 février à Lomé. Il aura pour tâche de départager Germain Wona, Guy Akpovy et Gerson Dobou, les trois candidats en lice pour le poste de président de la Fédération togolaise de football.

Germain Wona de la liste “Ensemble pour la Reconstruction” est l’ ancien président du club d’Agaza omnisports de la D1. Il espère redorer l’image du football auprès des partenaires. “ Mon équipe et moi sommes capables de poser les fondamentaux de notre football et de le construire suivant un schéma pyramidal”, a t-il souligné.

Le colonel Guy Akpovy issu de la liste “ Nouvel Elan” en plus de ses casquettes de Commandant de la 1ère région de gendarmerie et vice-président de Dyto, club de Lomé. Cet homme envisage de transporter la discipline que requiert sa profession dans le football.

Germain Dobou de la liste “La Solution”, ancien joueur du club d’Agaza et actuel député du parti l’UNIR veut s’engager à instaurer la paix et la cohésion au sein de la famille du football.

Les 53 délégués issus des différentes divisions du championnat togolais voteront ce jour en tenant compte du nombre de voix qui leur est accordé par les textes approuvés le 20 janvier dernier, par le Comité de normalisation.

Le paysage du football togolais s‘éclaircira-t-il ? C’est en tout cas l’optimisme des trois candidats en lice. Au cours de la saison 2014-2015 aucun match de championnat n’avait pu se tenir en raison de la suspension de la FTF par la FIFA pour mauvaise gestion.

La Confédération africaine de football, CAF, a commis deux superviseurs pour cette élection qui s’annonce cruciale pour le football togolais plongé dans une léthargie depuis 2006.

Voir plus