Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Présidentielle au Congo : Pascal Tsaty Mabiala candidat

Présidentielle au Congo : Pascal Tsaty Mabiala candidat

Congo

A plus d’un mois de la présidentielle au Congo, la liste des candidats s’allonge.

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) aura son candidat à l‘élection du 20 mars prochain en République du Congo. Il s’agit de Pascal Tsaty Mabiala, un ancien ministre de la Défense sous l‘ère Lissouba, âgé de 66 ans. Cette candidature marque ainsi le retour dans l’arène politique du parti de l’ancien président congolais Pascal Lissouba, absent aux élections de 2002 et 2009.

“Pendant la campagne présidentielle, face à la dictature nous opposerons le courage, face à la tricherie nous opposerons la vigilance et face au doute nous opposerons l’enthousiasme et la détermination”, a déclaré Pascal Tsaty lors de son investiture. L’Upads est membre du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad), une coalition de partis politiques. Son porte-parole Guy-Romain Kinfoussia avait pourtant annoncé le boycott du scrutin. L’opposition a donc décidé d’aller en rangs dispersés à cette élection.

Parmi les caciques de l’ancienne majorité présidentielle de retour sur la scène, Guy Brice Kolélas, fils de l’ancien Premier ministre Bernard Kolélas.

L’ex-représentant de la Commission de l’Union africaine en Centrafrique a aussi choisi de prendre part au scrutin du 20 mars. Le Général Jean Marie Mokoko est rentré à Brazzaville mais sa venue a suscité des polémiques. Jeudi dernier, sa descente d’avion très attendue par les médias, a entraîné des échauffourées. Des journalistes présents sur les lieux ont affirmé avoir été victimes d’agressions. L’ONG Reporters sans frontrières a dénoncé des cas de violences. Des affirmations démenties par le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou. “Je n’ai aucune connaissance de ces agressions. La police protège et n’agresse pas. Les journalistes eux-mêmes ne nous ont rien rapporté”, a-t-il affirmé.

Pour l’heure, ils sont neuf a avoir posé leur candidature contre Denis Sassou Nguesso investi candidat de son parti le 6 février dernier.

Voir plus