Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Brésil : des militaires formés à la lutte contre le virus Zika

Brésil : des militaires formés à la lutte contre le virus Zika

Brésil

Au terme de plusieurs semaines de formation, les soldats brésiliens devraient entamer ce samedi une action publique contre le virus Zika qui continue sa propagation en Amérique du Sud.

Des troupes militaires brésiliennes ont reçu des diplômes ce vendredi à Rio de Janeiro au terme d’une formation sur l’action publique que le pays devrait lancer ce samedi.

Ces dernières semaines, des groupes de militaires venus de tout le pays ont bénéficié d’une formation spécialisée sur la lutte contre le moustique Aedes aegypti, responsable de la transmission du virus Zika.

Cette action publique contre le virus commence ce samedi par la distribution de tracts à la population locale et l‘éducation sur les méthodes de protection dans les foyers.

Selon le général Ramos, commandant militaire de la ville de Rio de Janeiro, cet effort ne devrait pas uniquement concerner les experts scientifiques : “L’important maintenant, c’est d‘éduquer la population brésilienne sur les problèmes auxquels le pays est actuellement confronté avec l’arrivée de ces maladies. Ce n’est pas seulement ici, ça existe aussi aux États-Unis et dans d’autres pays, c’est une crise internationale”, a-t-il affirmé.

Très peu de Brésiliens redoutent le virus Zika. Car, seulement environ 20 % de personnes présentent des symptômes et se portent généralement mieux après une semaine. Mais il peut être par ailleurs très dangereux pour les femmes enceintes. Leurs enfants pourraient être atteints d’une microcéphalie congénitale à la naissance. Une malformation rare chez les nouveaux-nés qui présentent un cerveau atrophié. Ce lien entre Zika et la microcéphalie a d’ailleurs été confirmé récemment par des experts.

Au Brésil, plus de 400 cas de microcéphalie ont été confirmés et le virus a été identifié chez 17 bébés. C’est dans le Nordeste, précisément dans l’État du Pernambouc que les premiers cas de Zika ont été repérés en avril 2015. Entre le 1er août et le 30 janvier 2016, près de 1 500 cas suspects de microcéphalie ont été signalés dans ce petit État et 153 cas confirmés.

Voir plus