Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Afrique : le secteur minier en crise

Afrique : le secteur minier en crise

Industries minières

Le secteur minier africain épouse un contexte économique miné par la chute des cours mondiaux des matières premières et la baisse de l‘économie chinoise. Ce jeudi en Afrique du Sud, la majorité des 6 000 délégués du « Mining indaba » ont quitté la conférence embarrassés sur l’avenir de leurs entreprises et conjointement celui de leurs employés. « Nous ne pouvons pas espérer une remontée des prix sous peu, 2016 s’annonce comme l’année la plus difficile depuis longtemps », s’est alarmé le directeur général d’Anglo American, Mark Cutifani.

Si le secteur minier en Afrique connaît une telle baisse, c’est également en raison du manque d’investissements dans le secteur. Les récurrentes crises dans le secteur observées en Afrique du Sud, en RDC et dans d’autres pays ont agi sur la confiance des investisseurs.

Conséquence, le secteur minier en Afrique perd en compétitivité. Mais pour un secteur qui représente une importante source de revenus fiscaux pour les Etats, les conférenciers veulent être optimistes face à ce tableau triste. Ils ont préconisé une limitation des restructurations, ce qui se traduit par l’embauche de mineurs qualifiés et un « réinvestissement dans un contexte difficile », a souligné en substance Mosebenzi Zwane, ministre sud-africain des Ressources minières.

Tout comme lui, le directeur général de la section Diamants et minéraux de Rio Tinto, Alan Davies, reste convaincu “que l’industrie de l’extraction en Afrique peut servir de catalyseur puissant à la transformation des économies et à la croissance sur le long terme”. Pour cela, il a invité à plus de partenariats entre les gouvernements et les entreprises de mines.

Le ministre des Mines de la RDC a saisi la tribune pour rassurer l’ensemble des investisseurs sur le maintien du code minier de 2002 en vigueur.