Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Yémen : les enfants, victimes de la guerre

Yémen : les enfants, victimes de la guerre

Yémen

La guerre au Yémen a fait plus de 6 000 victimes, les civils pour la plupart. Aujourd’hui, la FAO met en garde contre une crise alimentaire.

14,4 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire au Yémen selon l’Organisation internationale pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le pays est aujourd’hui détruit par onze mois de guerre qui a fait plus de 6 000 victimes, des civils pour la plupart. Le pays est au bord de la catastrophe humanitaire et les enfants sont les plus vulnérables.

“La situation que nous vivons à cause de la guerre, a provoqué une augmentation des prix des denrées alimentaires et des prix du carburant. Cela affecte les enfants », a déclaré Ahmed Hussein.

Mohammed Al Saadi le porte-parole de l’UNICEF a déclaré que 1,3 million d’enfants souffrent de malnutrition sévère et aiguë.

“ Depuis le début des affrontements armés le 26 mars l’année dernière, le nombre de cas de malnutrition a doublé. Nous parlons de plus de 1,3 million d’enfants souffrant de malnutrition sévère et aiguë et cela est très dangereux et pourrait conduire à la mort ou à des malformations physiques ou mentales chez les enfants », a-t-il renchéri.

Autre difficulté, le manque de centre de santé nutritionnels dû à l’arrêt des activités du fait de la guerre.

« Bien sûr, il y a des obstacles majeurs auxquels fait face le travail de l’UNICEF. 92 centres de traitement de la malnutrition ont cessé de travailler en raison d’un manque de carburant ou en raison de la poursuite du conflit. Certains centres et hôpitaux ont été touchés par des frappes aériennes ou parce que les médecins et le personnel ont été déplacés. Nous avons essayé de doubler le nombre de cliniques mobiles de l’UNICEF pour atteindre les populations les plus touchées et les plus démunies”.

L‘économie du pays a chuté de 35 % en 2015. Avant ses années de guerre, il importait 90 % de ses aliments de base. Les terres autrefois fertiles ne sont plus que d’immenses friches à cause de la guerre.

Voir plus