Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

ONU : les relations toujours tendues avec le Soudan

ONU : les relations toujours tendues avec le Soudan

Soudan

Le Groupe d’ experts de surveillance des sanctions imposées au Soudan dans le cadre du conflit au Darfour bénéficie d’une prorogation de son mandat.

Le Soudan n’est pas en odeur de sainteté avec les Nations unies. Le Conseil de sécurité a adopté une résolution qui proroge les sanctions qui frappent le Soudan et qui sont relatives au conflit au Darfour. Des restrictions sur les mines d’or (principale source de revenus du Soudan) ont même été ajoutées à ces sanctions.

Déjà en 2005, des autorités soudanaises accusées d’entrave au processus de paix au Darfour étaient frappées d’interdiction de voyage par une résolution de l’ONU et leurs avoirs étaient gelés. C’est justement cette même année qu’a été créé le Groupe d’experts chargés de surveiller l’embargo sur les armes à destination du Darfour.

« Nous avons un embargo sur les armes en place depuis onze ans, et année après année, nous apprenons, rapport après rapport, que des armes circulent illégalement au Darfour. » , a déclaré Samantha Power, Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies.

Le Darfour est plongé dans un sanglant conflit depuis 2003, depuis la prise des armes par les tribus non-arabes. Celles-ci accusent le gouvernement de Khartoum (à dominance arabe) de négligence à leur égard. La riposte de Khartoum se fait par le canal de milices arabes, plus connues sous le nom de Janjaweed. Le pouvoir soudanais dit ne pas être responsables des nombreux crimes (Vols, pillages, viols, assassinats, incendies criminels… ) commis par ces milices.

Selon l’ONU, les récents affrontements au Darfour ont fait fuir 37.000 personnes. L’Organisation ajoute aussi que plus de 300.000 personnes ont été tuées (au Darfour), quelque 4,4 millions ont besoin d’aide et plus de 2,5 millions ont été déplacés par le conflit.

Les meurtres sont en baisse, mais l’insurrection se poursuit à Khartoum. Le pouvoir soudanais a intensifié ses attaques contre les groupes rebelles l’année dernière.

Voir plus