Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : trois personnes tuées par des djihadistes présumés

Mali : trois personnes tuées par des djihadistes présumés

Mali

Le Nord Mali a encore été la cible d’attaques de la part d’individus armés. Des djihadistes présumés.

Une attaque de djihadistes présumés a causé la mort, ce jeudi, d’un douanier et de deux civils dans le nord du Mali, plus précisément à Hombory. L’information est de source douanière et militaire.

Un responsable de la douane locale a affirmé à l’AFP que “des djihadistes sont venus tôt ce jeudi à Hombory à bord de deux véhicules pick-up. Ils ont ouvert le feu sur le poste de douane et tué notre collègue Mody Ndiaye qui est arrivé seulement mercredi pour prendre ses fonctions à Hombory. Deux autres civils ont été tués aussi.”

Toujours selon ce même responsable, les assaillants ont incendié un véhicule et ont ensuite détruit “à l’arme lourde” le bâtiment qui abritait les douanes. “Les terroristes sont venus du nord avec des véhicules. Ils avaient des armes de guerre. Ils ont commencé à tirer en l’air, avant d’attaquer la douane. Depuis avant-hier, la police a signalé des mouvements suspects dans la ville.”, a-t-il ajouté.

Ils ont commencé à tirer en l'air avant d'attaquer la douane.

L’attaque a soulevé beaucoup de questions et d’inquiétudes au sein des habitants de Hombory. Ceux-ci se sont rassemblés ce jeudi matin, non loin de la douane locale, exigeant plus de sécurité.

Selon un témoin , trois terroristes enturbannés sont descendus d’un véhicule. Il a jouté qu’ “on ne voyait pas leur visage. Ils ont pris position à terre avant de tirer sur la douane.”

Après la débâcle de l’armée malienne face à la rébellion à dominance Touareg en 2012, le nord du Mali était tombé en mars-avril (de la même année) sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. La France était intervenue militairement dans la zone, ce qui avait permis de disperser et de chasser les djihadistes du nord du Mali.

Mais la victoire est loin d‘être acquise, puisque des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. L’accord de paix signé en mai-juin 2015 entre le gouvernement et l’ex-rébellion (notamment Touareg) n’y a pas changé grand-chose.

Voir plus