Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nouvelle accusation de déstabilisation du Burundi par le Rwanda

Nouvelle accusation de déstabilisation du Burundi par le Rwanda

Burundi

Les Etats-Unis viennent d’emboîter le pas aux Nations Unies qui ont récemment accusé les autorités rwandaises de recruter des hommes pour déstabiliser le Burundi.

Selon la secrétaire d‘État adjointe américaine pour l’Afrique Linda Thomas-Greenfield qui s’exprimait devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain, le gouvernement rwandais aurait enrôlé des hommes pour constituer une opposition armée contre le régime du président burundais Pierre Nkurunziza. “Nous avons vu un certain nombre de rapports de nos collègues sur le terrain qui laissent penser que le gouvernement rwandais est impliqué dans des activités déstabilisatrices au Burundi”, a déclaré Linda Thomas-Greenfield.

La semaine dernière, un rapport des Nations Unies dont Reuters avait obtenu copie, accusait Kigali de recruter et d’entraîner des réfugiés pour faire partir Pierre Nkurunziza.

Ce rapport faisait notamment allusion à des déplacés du camp de Mahama dans l’Est du Rwanda, recrutés en mai et juin 2015 et qui auraient été formés par du personnel militaire rwandais.

Nous avons vu un certain nombre de rapports de nos collègues sur le terrain qui laissent penser que le gouvernement rwandais est impliqué dans des activités déstabilisatrices au Burundi.

C’est la énième fois que le nom du Rwanda est lié à de présumées opérations de déstabilisation de son voisin burundais.

En octobre 2015, Bujumbura avait notamment reproché à Kigali d’avoir accueilli les responsables du coup d‘État manqué et de permettre aux rebelles réfugiés de mener des attaques contre le Burundi depuis son territoire.

Voir plus