Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le procureur réclame la perpétuité pour Hissène Habré

Le procureur réclame la perpétuité pour Hissène Habré

Tchad

Les plaidoiries dans le procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré inculpé de crimes contre l’humanité , de torture et de viol, se sont poursuivies ce mercredi à Dakar. Après les avocats des parties civiles lundi et mardi, c‘était le tour du procureur du tribunal spécial africain Mbacké Fall.

Le magistrat a demandé que Hissène Habré soit condamné en tant que ‘‘véritable chef de service’‘ de l’appareil de répression sous son régime ( 1982-1990).

Pendant son réquisitoire qui a duré plusieurs heures, le procureur spécial a déclaré qu’“il serait inconcevable que Habré prétende ignorer les obligations qui lui incombaient’‘.

Hissène Habré a créé ses propres prisons, qui n'ont rien à voir avec le système carcéral officiel. C'est dans ces mouroirs que les violations des droits de l'Homme ont été les plus massives

“Hissène Habré a créé ses propres prisons, qui n’ont rien à voir avec le système carcéral officiel. C’est dans ces mouroirs que les violations des droits de l’Homme ont été les plus massives”, a poursuivi M. Fall, dénonçant des “centres, pas de détention, mais de concentration”.

L’ancien chef d‘État tchadien qui était présent à l’audience, vêtu d’un boubou blanc et les yeux cachés par des lunettes noires est resté impassible devant les accusations du procureur, attitude qu’il a adoptée après le début du procès en juillet 2015.

Hissène Habré récuse les Chambres africaines extraordinaires (CAE), juridiction qui a été créée en vertu d’un accord entre le Sénégal et l’Union africaine (UA), et il a toujours refusé de s’ y exprimer et de se défendre.

Le verdict en mai

Les trois avocats qui ont été commis d’office pour assurer cette charge vont prendre ce jeudi le relais du procureur et c’est en mai que le verdict sera connu. Il risque entre trente ans de prison et la perpétuité.

Selon les estimations d’une commission d’enquête tchadienne, la répression sous Hissène Habré a fait 40.000 morts.

Renversé à la suite d’un coup d‘État par l’actuel président Idriss Deby, il s‘était exilé au Sénégal où il vivait avant son inculpation. .

Voir plus