Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Election à la FIFA : les clubs européens expriment leur "sympathie" à Gianni Infantino

Election à la FIFA : les clubs européens expriment leur "sympathie" à Gianni Infantino

Elections

Le vice-président de l’Association des clubs européens a regretté que l’organisation de 214 membres n’ait pas de droit de vote pour le scrutin du 26 février prochain.

Umberto Gandini aurait pu apporter son soutien à Gianni Infantino, mais ce ne sera formellement pas possible. Cependant, il a dit son souhait de voir le candidat italo-suisse aller jusqu’au bout lors de l‘élection du prochain président de la FIFA. « Nous connaissons Gianni [Infantino] depuis de nombreuses années, il a toujours contribué au développement des relations entre les clubs et les associations sous la houlette de l’UEFA. Maintenant nous pouvons dire que nous considérons sa candidature avec sympathie. Nous lui souhaitons le meilleur durant cette période électorale. »

Avec ces assurances, le secrétaire général de l’UEFA rattappe, ne serait-ce que symboliquement le Cheikh Salman en tête dans la course aux soutiens qu’animent les candidats depuis bientôt un mois.

Coupe du monde à 40 clubs ?

La sympathie de l’Association des clubs européens envers Gianni Infantino a toutefois ses limites. Dans un communiqué distribué aux médias à la fin de son assemblée générale, l’Association a fait savoir qu’elle ne comprend pas la proposition du candidat Infantino, proposition relative à l’accroissement du nombre de places à la Coupe du monde de 32 à 40. Le vice-président Umberto Gandini l’a d’ailleurs réaffirmé lors de la conférence de presse en des termes à peine feutrés : « Il sera très, très difficile d’avoir le soutien des clubs européens pour l‘élargissement de la Coupe du monde à 40 clubs ».

Les clubs du Vieux continent ont toutefois dit comprendre que les propositions d’Infantino n’avaient pas pour seule cible le football européen, mais le football en général. Aussi ont-ils appelé les associations de clubs des autres confédérations à animer la discussion. En plus du Bahreïni Cheikh Salman, Gianni Infantino fait face au militant anti-apartheid Tokyo Sexwale, au prince jordanien Ali et au diplomate français Jérôme Champagne dans la course à la présidence de la FIFA.