Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Etats-Unis : une loi en faveur de l'électrification de l'Afrique promulguée

Etats-Unis : une loi en faveur de l'électrification de l'Afrique promulguée

Barack Obama

Le président américain Barack Obama a promulgué lundi, la loi d’aide à l‘électrification de l’Afrique adoptée la semaine passée par le Congrès.

Si le texte ne prévoit pas de déblocage de fonds, il oblige cependant l’exécutif américain à coordonner une stratégie à même d’encourager le secteur privé et les organisations internationales à investir dans l‘électrification de l’Afrique subsaharienne.

Elle se veut une amélioration du ‘‘Power Africa’‘, le plan d‘électrification de l’Afrique initié par Barack Obama en 2013. Les Etats-Unis y contribuent pour près de 7 milliards de dollars. Son but étant de créer ‘‘une capacité de production d‘énergie propre de 30.000 mégawatts’‘, comme l’avait déclaré le président américain à Nairobi en juillet 2015.
Cette initiative vaut sans nul doute son pesant d’or. Deux Africains sur 3 n’ont pas accès à l‘électricité, soit 621 millions de personnes. Excepté l’Afrique du Sud, un Africain ne consomme que 162 kilowattheures par an, alors que les autres terriens en consomment 7 000.

Or l’accès à l‘électricité est un élément fondamental pour le continent. ‘‘L’accès à une énergie fiable permettra à des enfants de faire leurs devoirs sous une lampe, aux hôpitaux d’utiliser leurs machines pour mieux diagnostiquer les maladies, et aux réfrigérateurs d’empêcher que la nourriture ne pourrisse’‘, a expliqué Chris Coons, un sénateur démocrate.

L'accès à une énergie fiable permettra à des enfants de faire leurs devoirs sous une lampe, aux hôpitaux d'utiliser leurs machines pour mieux diagnostiquer les maladies, et aux réfrigérateurs d'empêcher que la nourriture ne pourrisse.

Pour changer la donne énergétique en Afrique, le déficit en investissement à combler est de 55 milliards de dollars américains par an, d’après un rapport d’Africa Progress Panel, publié l’année dernière.

Un espoir peut-être : la loi promulguée par le locataire de la Maison-Blanche incite les divers organismes publics américains d’aide au développement à donner la priorité à des prêts et garanties pour des projets privés d‘électrification sur le continent. Cette information émane du sénateur républicain Bob Corker, président de la commission des Affaires étrangères.