Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Une marche en l'honneur du journaliste tué en Guinée

Une marche en l'honneur du journaliste tué en Guinée

Des centaines de manifestants ont réclamé justice ce lundi pour le journaliste tué en fin de semaine dernière dans la capitale Conakry.

Au cours d’une marche, des journalistes, des représentants de la société civile et de simples citoyens, ont scandé : “Un mort de plus, un mort de trop !”, “Justice, justice ! “, “Plus jamais ça !”

Le reporter El Hadj Mohamed Diallo est mort le 5 février dans des heurts liés aux activités du principal parti de l’opposition, l’UFDG, l’Union des forces démocratiques de Guinée.

L’exclusion d’un des membres de la formation politique, Bah Oury, a provoqué des affrontements entre ses partisans et ceux du président Cellou Dalein Diallo.

Nous exigeons que toute la lumière soit faite sur cette affaire, que les auteurs soient démasqués, poursuivis devant les tribunaux et punis à la hauteur de leur forfaiture

Les manifestants ont exigé par la voie de leur porte-parole, Mame Fatoumata Diallo, que les auteurs de ce drame rendent compte : “ Nous exigeons que toute la lumière soit faite sur cette affaire, que les auteurs soient démasqués, poursuivis devant les tribunaux et punis à la hauteur de leur forfaiture”.

A ce propos, le ministre de la Justice Cheick Sako a déclaré que les auditions en rapport avec cette affaire ont commencé. Une enquête judiciaire “contre X pour homicide volontaire” a été ouverte peu après le décès du journaliste et “ce crime ne restera pas impuni”, a-t-il renchéri.

Cinq associations des professionnels des médias ont par ailleurs appelé les journalistes à observer le mardi 09 février une “journée sans presse” dans le pays.

Le journaliste décédé a été selon sa famille, inhumé dimanche dans un quartier de la commune de Ratoma (banlieue de Conakry).