Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Indaba Mining à Cape Town : le forum marqué par la crise des matières premières

Indaba Mining à Cape Town : le forum marqué par la crise des matières premières

Afrique du Sud

Cette année, l‘évènement africain de référence pour les professionnels de l’exploitation minière et les investisseurs mondiaux, survient au milieu d’un ralentissement inquiétant du secteur des matières premières.

Le forum professionnel annuel, dédié à la capitalisation et au développement des intérêts miniers en Afrique, est le plus grand évènement de l’investissement minier au monde.

Mais cette année, l‘évènement survient au milieu d’un ralentissement inquiétant du secteur des matières premières.

Le ralentissement de la demande de la Chine et l’offre excédentaire de certaines matières premières a poussé à la baisse des prix, et beaucoup d’entreprises vers la banqueroute.

L’industrie pétrolière, frappée de plein fouet par la baisse des prix du baril – tombé à environ 37 dollars – va devoir encore se serrer la ceinture.

En Afrique du Sud, tous les yeux sont rivés sur le troisième ministre des Mines nommé en l’espace de 3 ans – la branche de production nationale du pays étant particulièrement touchée.

Le secteur subit non seulement des pressions internationales, mais aussi une incertitude réglementaire. Un récent projet de modification de la loi sur les ressources minières et le développement du pétrole a été renvoyé au Parlement par le président sud-africain. Jacob Zuma a estimé que certaines clauses pourraient soulever des contestations constitutionnelles et juridiques.

“La réalité est que la richesse minérale est ici, les possibilités minérales sont ici, et, finalement, il y aura la possibilité de trouver et de mettre les gens à travailler (…) le projet d’Indaba est de mettre les investisseurs, les compagnies minières et le gouvernement en relation pour stimuler l’investissement sur le continent”, a rappelé le Directeur Général de “Mining Indaba”, Jonathan Moore.

Le patron du forum se veut le chantre de l’optimisme. Selon lui, de nombreuses opportunités s’offrent aujourd’hui aux bailleurs de fonds prêts à prendre des risques.

Les investisseurs auront trois jours pour se décider. La 20e édition du forum s’achèvera le 11 février prochain.

Voir plus