Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Haïti sur fond de tensions

Haïti sur fond de tensions

Haïti

Un homme en tenue militaire a été lapidé à mort par une foule en colère vendredi.

La tension a explosé à Port-au-Prince après le défilé des miliciens en tenues vert olive marquées de l’inscription “forces armées d’Haïti”. Dans le même temps, un homme en tenue d’anciens militaires, a été lynché par des protestataires. Ces derniers l’auraient assimilé à ces anciens éléments de l’armée dissoute. En 1995, Jean-Bertrand Aristide avait dissous l’armée. L’an dernier, Michel Martelly a rehabilité officieusement ce corps d’armée qu’il qualifie “d’officiers de génie militaire”.

Plus tard après l’incident, le ministère de la Défense a déclaré que cet homme malencontreusement “assassiné ne figurait pas dans les registres du Bureau de Gestion des Militaires Démobilisés”. L’incident a entraîné des échauffourées. Des militaires circulant à motocyclettes et en voiture ont sillonné les grandes artères de la capitale provoquant la colère des habitants.

A deux jours de la fin de son mandat, Michel Martelly a promis quitter le pouvoir comme le souhaite la Constitution. Sans date d‘élection programmée et sans armée légale, le pays risque de replonger dans la violence. Des deux candidats en lice pour le second tour, Jude Célestin avait annoncé son retrait du scrutin pour fraude avérée au premier tour d’octobre. Pour ce qui est de Jovenel Moïse, l’opposition le taxe d‘être l’héritier du pouvoir Martelly. Dès dimanche, le vide constitutionnel sera une nouvelle étape à franchir pour ce pays des Caraïbes.

La crise électorale est envenimée d’une part par l’opposition qui souhaite le retour de Jean-Bertrand Aristide, et d’autre part, par les anciens miliciens qui soutiennent le camp Martelly et s’opposent à une vacance de pouvoir.

Voir plus