Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Egypte : 1 milliard de dollars de prêt en vue

Egypte : 1 milliard de dollars de prêt en vue

Egypte

La Banque mondiale soutient le programme de réformes du gouvernement égyptien en vue de la promotion de la consolidation budgétaire.

L’Egypte s’est dit prête à recevoir le prêt d’un milliard de dollars de la Banque mondiale, une fois les documents mis à jour. Selon la ministre égyptienne de la Coopération internationale Sahar Nasr, le pays veut relancer une économie qui peine à se relever de l’instabilité politique qui a suivi la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ; aujourd’hui, le pays reste en proie à l’insécurité et fait face à la baisse de l’activité touristique. “Nous sommes en train de travailler pour soumettre la documentation nécessaire ; nous avons besoin de toute loi, tout décret que nous allons pouvoir présenter. Les décrets sur les subventions, les lois de création des zones industrielles, les réformes fiscales. J’attends que le Parlement ratifie ces accords”, a déclaré Sahar Nasr au cours d’une conférence de presse.

Le nouveau Parlement égyptien qui a tenu sa toute première session le mois dernier a ratifié la majorité des lois économiques adoptées par décret présidentiel au cours des trois dernières années pendant lesquelles le pays n’a pas tenu d’Assemblée législative. Sans toutefois ratifier le plan économique du gouvernement ou le prêt de la Banque mondiale.

Prêts et aides

Cette aide de la Banque mondiale pourrait être suivie de deux autres prêts de 1 milliard de dollars chacun. Ceux-ci permettront d’améliorer la collecte de l’impôt en Egypte, de mieux gérer la dette et de libéraliser le marché de l‘énergie. L’institution financière a assuré que son soutien au pays pourrait atteindre 8 milliards de dollars pendant la période allant de 2015 à 2019.

La ministre égyptienne de la Coopération internationale s’est également arrêtée sur le prêt de 500 millions de dollars de la Banque africaine de développement. Un prêt qui fait partie d’un programme de 1,5 milliard de dollars qui s‘étalent sur les trois prochaines années, également signé en décembre 2015. Sahar Nasr a par ailleurs déclaré que le gouvernement est en train d’achever les négociations avec l’Arabie saoudite qui a également promis d’investir 8 milliards de dollars dans le pays et d’apporter une aide pétrolière pendant 5 ans à l’Egypte qui fait partie de la coalition militaire dirigée par Ryad au Yémen.

La Banque mondiale a déclaré que la première tranche d’aide au pays a été axée sur “10 actions préalables pour des réformes politiques et institutionnelles” déjà mises en œuvre. Les deuxième et troisième tranches sont liées à des réformes supplémentaires des plans du gouvernement égyptien.

Voir plus