Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Somalie : enquête suite à l'explosion d'un Airbus

Somalie : enquête suite à l'explosion d'un Airbus

Somalie

Mardi à Mogadiscio, une explosion à bord d’un Airbus A321 exploité par la compagnie somalienne Daalo Airlines soulève encore des interrogations.

L’Airbus A321 en partance pour Djibouti avait à son bord 74 passagers. L‘équipe de pilotage a été contrainte de revenir à Mogadiscio, quelques minutes après son décollage. Une explosion dont on ignore encore la cause a fait un trou dans le fuselage et blessé deux passagers tandis qu’un autre passager aurait été éjecté par le souffle de l’explosion. Les autorités ont affirmé avoir retrouvé un cadavre au sol. Depuis l’incident du 2 février, les questions fusent de partout sur les circonstances de l’accident. Les autorités somaliennes jouent la carte de la prudence et se refusent à tout jugement. “La police somalienne, l’agence nationale du renseignement et toutes les agences de sécurité compétentes enquêtent sur cet incident. L’Autorité de l’aviation civile supervise l’enquête. Nous ne voulons pas nous précipiter pour donner un jugement maintenant. Attendons une fois que les experts auront conclu l’enquête”, a estimé Ali Ahmed Jama, ministre somalien des Transports et de l’Aviation.

Les premiers témoignages faisaient état d’un moteur en feu dont une pièce métallique aurait pu transpercer la carlingue. Des suppositions rejetées par le ministre-adjoint de l’information, pour qui l’avion n’avait pas de problème avant son décollage. Abdullahi Olad Roble a déclaré par ailleurs que “les premières indications de l’enquête suggèrent qu’il y a eu beaucoup d’air à l’intérieur de l’avion après le décollage et que cet air a pu causer l’explosion et plusieurs personnes ont été légèrement blessées. Mais jusque-là toutes ces informations sont à prendre avec des pincettes”, a-t-il souligné par la suite.

Si les autorités avancent pas à pas dans cette affaire, c’est aussi parce qu’aucune organisation terroriste à savoir les Shebab chassés de la capitale en 2011, n’ont pas revendiqué cette explosion. Les spéculations vont bon train et certains experts de l’aviation craignent que la cause de l’explosion qui a provoqué un début d’incident ne soit une bombe à bord.

Voir plus