Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Pêche : la Mauritanie veut mener la barque de la transparence dans le secteur

Pêche : la Mauritanie veut mener la barque de la transparence dans le secteur

Mauritanie

Les pays d’Afrique de l’Ouest perdent près de 1,3 milliard de dollars du fait de la pêche illicite dans leurs eaux territoriales.

Le chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a inauguré une conférence sur la question de la transparence dans la gestion du secteur de la pêche ce mercredi à Nouakchott, en présence de son homologue sénégalais Macky Sall. Ce dernier a estimé que les 1 milliard et 300 millions de dollars de perte estimés sont largement en dessous de la réalité. Pour lui, le pillage des ressources halieutiques de l’Afrique est incommensurable.

Même son de cloche pour son hôte Ould Abdel Aziz qui a pour sa part stigmatisé “l’opacité qui caractérise encore certains revenus tirés de ce secteur”. Les participants à la conférence de Nouakchott disent vouloir mettre fin aux “pratiques nuisibles” que sont la surpêche et la pêche illégale.

Le président mauritanien et Macky Sall ont d’ailleurs annoncé leur volonté de s’engager dans une gestion transparente des activités liées à l’industrie de la pêche. Ils ont été suivis par le gouvernement indonésien.

Les trois partenaires ont indiqué leur ambition de mettre sur pied un groupe national multipartite chargé de réfléchir aux questions de transparence dans la gestion des ressources du secteur de la pêche en accord avec la norme mondiale FiTi, un document imaginé et qui devrait fonctionner comme la norme ITIE propre aux industries extractives.

Peter Eigen, le président-fondateur de l’ONG Transparency International faisait partie des plus de 250 délégués de différents pays et organisations qui se sont retrouvés dans la capitale mauritanienne. Il a appelé les Etats et les milieux économiques à se garder de “tuer nos océans, dont plus d’un milliard de personnes vivent directement aujourd’hui”.

Voir plus