Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les menaces de famine en Afrique inquiètent le PAM

Les menaces de famine en Afrique inquiètent le PAM

Sécheresse

L’inquiétude grandit autour des menaces de famine en Afrique, suite à une grave sécheresse accentuée par le phénomène El Niño. Le Programme alimentaire mondial (PAM) tire la sonnette d’alarme.

Les indicateurs sont plus qu’inquiétants. En Afrique, quatorze millions de personnes sont menacées par la famine à cause de la sécheresse. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), la situation est d’autant plus alarmante que les moyens manquent cruellement pour faire face aux besoins des populations des régions les plus touchées par ce déficit hydrique. « Etant donné qu’il ne pleut pas, ou peu, dans de nombreuses régions, et que les possibilités de semailles seront bientôt derrière nous ou le sont déjà dans certains pays(…), les perspectives sont alarmantes », s’est inquiété le PAM, qui tire la sonnette d’alarme. De fait, il en appelle à l‘élargissement de l’aide alimentaire tout en décidant de faire de la recherche de financements, l’un de ses défis majeurs.

L’Afrique australe et l’Afrique de l’est sont les régions les plus touchées par la sécheresse, la pire vécue depuis plusieurs décennies par la majorité des pays concernés. Ces mauvaises conditions climatiques, aggravées par le phénomène El Niño ont affecté la production agricole et décimé le bétail, plongeant des millions de personnes dans un grand désarroi. Une inquiétude croissante entretenue surtout par les menaces de famine qui guettent environ quatorze millions d’Africains, selon le PAM. L’Ethiopie est l’un des cas les plus inquiétants. Ce pays de la Corne de l’Afrique a vu le taux de malnutrition aiguë augmenté fortement ces derniers mois. La crise nutritionnelle a d’ailleurs été déclarée dans un quart des districts du pays où 10,2 millions de personnes ont besoin d’urgence d’aide humanitaire, selon les estimations de l’agence onusienne.

La semaine dernière, le Secrétaire général des Nations Unies et le Directeur exécutif du PAM se sont rendus à Arsi, région la plus touchée par la sécheresse. Ban Ki-moon a profité de cette visite pour lancer un appel à la solidarité internationale afin de venir en aide à l’Ethiopie, dont le cas préoccupe la communauté internationale. Car les organismes humanitaires estiment à 15 millions le nombre de personnes pouvant avoir besoin de soutien dans le pays. En outre, 350.000 enfants pourraient souffrir de malnutrition aiguë. « La situation est différente de celle de l‘Éthiopie de 1984, mais nous avons besoin d’une communauté internationale qui reconnaît qu’on n’a pas besoin d’attendre que les bébés meurent de faim », a soutenu le Directeur exécutif du PAM, Ertharin Cousin.

... nous avons besoin d'une communauté internationale qui reconnaît qu'on n'a pas besoin d'attendre que les bébés meurent de faim.

L’Afrique n’est pas cependant le seul continent touché par les conséquences du phénomène El Niño, qui a fortement influencé les conditions climatiques dans toutes les régions du monde. Il se caractérise par des températures inhabituelles et des conditions météorologiques dégradantes.