Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

L'Ethiopie veut améliorer le sort des malades du cœur

L'Ethiopie veut améliorer le sort des malades du cœur

Ethiopie

L’Ethiopie s’organise afin de faciliter l’accès aux soins pour les personnes atteintes de complications cardiaques.

L’Ethiopie a lancé un programme plutôt ambitieux : améliorer le traitement des affections cardiaques et autres maladies non-transmissibles telles que l’accident vasculaire cérébral (AVC), l’hypertension et d’autres maladies cardiovasculaires.

Le ministre éthiopien de la Santé, Kesetebirhan Admasu, a précisé que ce vaste programme se fait en collaboration avec le laboratoire pharmaceutique Astra Zeneca. Celui-ci contribue à l’amélioration de la fourniture des soins et de l’accès au traitement pour les personnes atteintes de maladies du cœur. “L’Ethiopie a fait de grands pas dans la lutte contre les maladies transmissibles et utilise aujourd’hui les leçons apprises et s’investit pour le prolongement du programme.”, a dit le ministre éthiopien de la Santé, suite à la signature d’un protocole d’accord de partenariat avec le laboratoire Astra Zeneca. Le but étant de prolonger le programme de soins de santé. Un prolongement qui se fait dans le cadre du plan stratégique d’action nationale de l’Ethiopie pour les maladies non-transmissibles. L’un des buts de ce programme est la réduction de l’hypertension, une maladie fréquente en Ethiopie et surnommée “tueur silencieux”.

Selon le laboratoire Astra Zeneca, le continent africain est le plus touché par l’hypertension artérielle. Elle frappe au moins 46 % des adultes et est la cause de 25% des cas de décès chez les jeunes adultes.

L'Ethiopie a fait de grands pas dans la lutte contre les maladies transmissibles...

En Ethiopie, une campagne de communication est prévue afin de faire passer des messages de sensibilisation à Addis-Abeba et à Dire Dawa sur les dangers que comportent les maladies cardiaques. La formation des agents de santé est aussi prévue. Cette formation (assurée par le gouvernement éthiopien et la firme Astra Zeneca) portera sur la prise en charge des cas liés aux maladies cardiaques et autres affections cardiovasculaires.

Aux dires de Terek Rabah, vice-président pour l’Afrique d’Astra Zeneca, l’accès et la disponibilité d’un traitement à prix réduit des maladies cardiaques pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle seront assurés par ce programme.

Voir plus