Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le Nigeria confirme des négociations pour emprunt à la BAD et à la Banque mondiale

Le Nigeria confirme des négociations pour emprunt à la BAD et à la Banque mondiale

Nigéria

Cette confirmation fait suite à un premier démenti des autorités nigérianes à propos d’un supposé prêt de 3,5 milliards de dollars de la Banque mondiale et de la BAD.

Après le rejet par le ministre nigérian des Finances Kemi Adeochou, des informations faisant état d’un prêt d’urgence de 3,5 milliards de dollars accordé par la Banque mondiale et la BAD, Abuja vient de confirmer des discussions avec l’institution financière africaine.

D’après les responsables nigérians, le pays négocie des emprunts avec la Banque africaine de développement et la Banque mondiale pour financer une partie du déficit de 2.200 milliards de nairas (10 milliards d’euros) dans son budget 2016.

Si les autorités n’ont pas évoqué un montant, la Banque africaine de développement elle, a voulu mettre fin à la polémique. Dans un communiqué, elle a déclaré que des discussions portant sur un prêt d’un milliard de dollar « étaient en cours ». L’institution a également ajouté qu’une délégation était à Abuja la semaine dernière pour explorer, avec des responsables nigérians, “la meilleure façon pour la banque d’aider à mettre en place les priorités énoncées par le gouvernement”. A en croire la BAD, « la demande du Nigeria est en train d‘être étudiée par la banque”.

Selon David Theis, porte-parole de la Banque mondiale, l’institution est “en cours de discussion avec le gouvernement fédéral du Nigeria à propos de la préparation d’une opération de politique de développement”.

Le Nigeria, première puissance économique d’Afrique, dont les recettes ont fondu avec la chute des cours du pétrole, a annoncé le mois dernier un budget record de 6.080 milliards de nairas (environ 28 milliards d’euros) pour 2016. Objectif : stimuler la croissance à travers des investissements dans de grands projets d’infrastructure.

Le Financial Times a affirmé dans un article que le Nigeria avait réclamé un prêt de 3,5 milliards de dollars au total, à la BAD et à la Banque mondiale. Une information démentie par les autorités nigérianes qui s‘étaient contenté de dire que « des possibilités avec plusieurs bailleurs de fonds multilatéraux dont la Banque Mondiale et la BAD étaient en train d‘être explorées, “ sans avancer de montant.

Voir plus