Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

CEMAC : 1.1 milliard de dollars contre le déficit budgétaire en 2016

CEMAC : 1.1 milliard de dollars contre le déficit budgétaire en 2016

Croissance économique

Les Etats d’Afrique centrale vont lever sur le marché financier de la Banque centrale environ un milliard de dollars pour financer le déficit budgétaire.

L’onde de choc de la dégringolade des prix du brut a atteint les économies d’Afrique centrale de plein fouet. Le FMI fait état d’un déficit budgétaire de 6,5 % du PIB en 2015. Les revenus du pétrole représentent d’après le FMI 70% des recettes des pays de la CEMAC et le 1/3 des ressources budgétaires.

La croissance de la Guinée Equatoriale, le pays le plus atteint, s’est effondrée à moins 10% du PIB contre 0,5% un an plus tôt. A l’exception du Cameroun qui grâce à la diversification de son économie a gagné un point de croissance avec 6% et de la RCA qui affiche 4% de croissance en 2015, toutes les économies de la CEMAC sont au ralenti bien qu’affichant des taux positifs. 4,2% pour le Gabon, 3,8 % pour le Congo et 3% pour le Tchad.

Pour financer leur déficit budgétaire, les Etats de la CEMAC misent cette année sur l‘émission des titres sur le marché des Bons et Obligations de Trésor de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, la BEAC. Les Etats de la CEMAC envisagent de lever une enveloppe globale de 683,5 milliards de F CFA, environ 1 milliard de dollars.

Pour résister durablement aux divers chocs au-delà de ces bouffées d’oxygène de la Banque centrale, les institutions comme le FMI et la BAD recommandent une plus grande discipline budgétaire, des reformes structurelles et la diversification de l‘économie.