Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zika : une « urgence de santé mondiale » selon l'OMS

Zika : une « urgence de santé mondiale » selon l'OMS

Virus Zika

L’Organisation mondiale de la Santé a décrété « une urgence de santé publique de portée mondiale » pour l‘épidémie qui a déjà infecté 4 000 personnes au Brésil

C’est à la suite de la conférence téléphonique tenue ce lundi entre 12 experts d’Amérique, d’Europe, d’Asie et d’Afrique. La discussion portait sur l’opportunité de classer le virus Zika au rang de menace globale. Il s’agit de la première action d’envergure engagée par l’OMS depuis que la propagation du virus Zika a pris de l’ampleur au Brésil et dans certains pays d’Amérique du Sud. La semaine dernière, l’agence onusienne avait déjà indiqué son inquiétude en soulignant que le virus était « en train de se répandre d’une manière explosive ». L’objectif de la réunion du 1er février a été de consulter des spécialistes de maladies infectieuses afin d’apporter la réponse la plus appropriée à la menace.

Le point de vue des spécialistes et la décision qui en découle auront pour principal effet de galvaniser la communauté internationale, explique le porte-parole de l’OMS Tarik Jasarevic. Cette décision constitue également le point de départ de la mobilisation des partenaires internationaux et des chercheurs dans le but de trouver une solution au problème. Un ensemble de mesures nécessaires alors que l’Organisation a été critiquée pour n’avoir pas réagi avec promptitude au moment de l‘émergence de l‘épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Le Comité d’urgence est généralement composé d’un certain nombre d’experts de renom originaires de différents pays. Ils vont essentiellement s’intéresser à ce qu’on sait sur le virus Zika, et sur le lien possible que ce virus a avec la microcephalie. Ils devront aussi évaluer qu’est-ce qui manque en termes de savoir, quelles études doivent être faites, quelles sont celles qui sont en cours et comment nous avançons sur le terrain de la recherche et du développement de vaccins. », a expliqué Tarik Jasarevic.

La décision de l’OMS intervient à la suite d’une demande du Comité international olympique et des autorités brésiliennes. La ville de Rio de Janeiro doit accueillir les Jeux olympiques d‘été entre le 5 et le 21 août prochain Le Comité d’organisation de la compétition espère qu’un vaccin verra le jour avant le début des épreuves.