Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Boko Haram a encore frappé au Nigeria

Boko Haram a encore frappé au Nigeria

Nigéria

Le nord-est du Nigeria vient de subir une autre attaque de Boko Haram.

Au Nigeria, des dizaines de villageois ont trouvé la mort au cours d’une attaque de Boko Haram dans une zone non loin de Maiduguri (nord-est).

D’après les dires des habitants du village de Dalori (à 12 km de la capitale de l’Etat de Borno), ce ne sont pas moins de 50 personnes qui ont été tuées au cours de ce énième massacre.

Pour sa part, l’armée nigériane a dit qu’“Il y a eu des morts et quelques blessés”, à travers un communiqué lu par son porte-parole Mustapha Anka, sans avancer le moindre chiffre. Monsieur Anka a afirmé que l’attaque a été perpétrée par des “terroristes présumés de Boko Haram”, qui sont arrivés dans le village dans deux voitures et sur des motos, ont “ouvert le feu et brûlé des maisons”.
Le porte-parole de l’armée nigériane poursuit en précisant que trois femmes kamikazes qui ont tenté de se mêler aux villageois, ont été “interceptées puis ont explosé.”

Pour l’heure, aucune revendication n’a été observée. Mais comme cela se fait habituellement, la marque de Boko Haram est évoquée. En effet, les terroristes de cette secte islamiste utilisent des kamikazes, notamment des femmes et parfois des enfants.

Le village de Dalori est situé non loin de camps de déplacés, installés au cours des sept ans d’insurrection de Boko Haram. L’attaque s’est quant à elle produite alors que des milliers de personnes déplacées revenaient vers les camps. Selon le porte-parole de l’armée (Mustapha Anka), les forces de sécurité ont empêché les assaillants de pénétrer dans un camp.

Masa Dalori, un chef local, explique qu’avec l’arrivée des terroristes, “beaucoup de personnes se sont réfugiées dans la brousse.” Y compris lui-même. “Quand nous sommes revenus le matin suivant, le village entier avait été rasé. Au moins 50 personnes ont été tuées et il y a beaucoup de blessés.”, ajoute-t-il.

Maiduguri, qui compte environ 2,6 millions d’habitants, dont 1,6 million de réfugiés selon l’ONU, a été frappée par de nombreux attentats ces derniers mois.

La secte islamiste Boko Haram dirigée par Abubakar Shekau, a fait son apparition dans cette ville en 2002. Vint ensuite en 2009 une insurrection qui a fait plus de 17.000 morts et 2,6 millions de déplacés. Les terroristes islamistes ont essayé de reprendre Maiduguri à plusieurs reprises, après en avoir été chassés par l’armée nigériane il y a de cela 3 ans.

Voir plus