Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le président nigérien inaugure le tronçon ferroviaire Niamey-Cotonou

Le président nigérien inaugure le tronçon ferroviaire Niamey-Cotonou

Niger

Mahamadou Issoufou a inauguré le début des travaux de cette voie de 140 km construite par le groupe français Bolloré.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a inauguré vendredi un tronçon ferroviaire de 140 km construit par le groupe français Bolloré et qui reliera à terme Niamey à Cotonou pour la première fois. Le premier trajet inauguré, dont les travaux ont débuté en avril 2014, relie Niamey à la ville de Dosso, proche du Bénin.

Ce tronçon constitue l‘épine dorsale d’une boucle ferroviaire longue de 2.700 km qui sera réalisée par le groupe Bolloré et devra relier cinq pays d’Afrique de l’Ouest : la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo.
“Le Niger est le seul pays d’Afrique de l’Ouest à ne pas avoir jusqu’ici ne serait-ce qu’un mètre de rail. Aujourd’hui, cette lacune est surmontée”, a déclaré le président Issoufou à sa descente du train, en provenance de Dosso.

Le train transportera dans un premier temps des passagers, a expliqué Michel Roussin, ex-ministre français et représentant de Vincent Bolloré, propriétaire du groupe éponyme. “Dans un deuxième temps, on enchaînera sur le transport de marchandises”, a-t-il poursuivi.

Le 13 août 2015, Bolloré, le Niger et le Bénin ont signé à Niamey des conventions de concession, de construction et d’exploitation d’un chemin de fer entre les deux Etats. Ces conventions régiront un tronçon ferroviaire de quelque 1.050 km qui reliera pour la première fois Cotonou et Niamey pour un coût estimé à près d’un milliard d’euros (environ 655 milliards de FCFA).

Une partie du montant sera consacrée aux travaux de rénovation de lignes déjà existantes depuis l‘époque coloniale entre Cotonou et Parakou (Bénin), et l’autre à la construction de 574 km de nouveaux rails entre Parakou et Niamey. La ligne Niger-Bénin sera gérée par Bénirail, une nouvelle société au capital de 106 millions d’euros, dont 40 % appartiennent au groupe Bolloré et 10% respectivement au Niger et au Bénin. Les 40 % du capital restants sont réservés à des investisseurs privés béninois et nigériens.

Le Niger, pays enclavé au cœur du Sahel, souhaite se frayer un accès à la mer via un chemin de fer reliant Niamey, la capitale au port béninois de Cotonou, où est acheminé par la route l’essentiel de son fret.

Ses plus importantes ressources naturelles sont l’or, le fer, le charbon, l’uranium et le pétrole. En 2012, le Programme des Nations Unies pour le développement a considéré le Niger comme l’un des pays les moins développés au monde dans son rapport annuel, lui attribuant un indice de développement humain de seulement 0,304 contre 0,400 pour la Côte d’Ivoire par exemple.

Voir plus