Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ban Ki-moon « salue » le nouveau système électoral somalien

Ban Ki-moon « salue » le nouveau système électoral somalien

Somalie

L’ONU satisfait de la décision du gouvernement fédéral somalien de mettre sur pied un système électoral établissant un nouveau Parlement fédéral bicaméral.

Le nouveau système électoral somalien respecte davantage les équilibres entre clans tout en assurant une plus grande présence des femmes dans les institutions. Elles devraient notamment représenter 30 % du prochain Parlement dont les deux Chambres seront établies sur la base d’une répartition égale aux États fédérés, tout en conservant la formule de partage actuel du pouvoir entre les clans. C’est ce qu’a rapporté jeudi le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Somalie, Michael Keating, lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Une décision saluée par Ban Ki-moon qui se réjouit des efforts du gouvernement fédéral. « M. Ban félicite les dirigeants somaliens pour cette décision qui ouvre la voie à une transition avant l’expiration du mandat des institutions actuelles. Il applaudit en particulier l’engagement envers la représentation des femmes et des groupes minoritaires, notamment le fait que les femmes représenteront 30 % du prochain Parlement, conformément à la Déclaration de Mogadiscio de décembre 2015 », a fait savoir son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ce nouveau système est le fruit de six mois d’intenses négociations entre acteurs politiques somaliens. Un accord qui, selon le Représentant des Nations Unies, montre « la maturité croissante du pays sur la voie du fédéralisme ». Pour y parvenir, les différentes parties ont convenu d’organiser « de larges consultations avec les administrations régionales, les parlementaires, les anciens et la société civile » ; ce dont se satisfait le Secrétaire général de l’ONU. Mais Ban Ki-moon, qui a promis la poursuite du soutien des Nations Unies au processus de paix, a tout de même souligné l’urgence d‘établir une feuille de route politique qui devrait aboutir à des élections d’ici à 2020. Malgré les progrès enregistrés dans le dialogue politique, des efforts restent tout de même à faire, notamment dans la formation en cours des Etats fédérés à l’image des régions d’Hiran et du Moyen-Chébéli. « Lorsque ces étapes seront franchies et que le statut de Mogadiscio / Banadir sera clarifié, la carte de la nouvelle Somalie fédérale sera complète », a déclaré le Représentant de l’ONU dans le pays. Mais la plus grosse inquiétude des Nations Unies demeure la situation sécuritaire avec l’activisme des djihadistes d’Al-Shabaab qui constituent la plus grande menace pour la stabilité du pays.

Voir plus