Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bilan des attaques contre les humanitaires en Somalie

Bilan des attaques contre les humanitaires en Somalie

Somalie

En Somalie, les humanitaires ont essuyé maintes attaques de la part des groupes armés. Voici le triste bilan de ces actes visant à saper leurs actions.

Selon l’ONU, les attaques contre les humanitaires ont pratiquement doublé en Somalie en 2015. 17 humanitaires l’ont payé de leur vie cette année-là, contre 10 en 2014. La Somalie, pays embourbé dans une guerre civile depuis 1991, est considérée comme l’un des pays où l’on recense le plus de risques pour les travailleurs humanitaires. Le nombre d’attaques contre ces derniers est passé de 75 en 2014 à 140 en 2015.

Cela fait maintenant 10 ans que les Shebabs mènent une guerre sans précédent contre le gouvernement somalien qui lui, est soutenu par les troupes de l’Union africaine. Dans ce conflit, les humanitaires sont souvent pris entre deux feux. Tantôt pris à partie par les islamistes (les Shebabs), tantôt par les soldats des troupes de l’UA. Il n’est pas rare d’apprendre les détournements de l’aide humanitaire à des fins souvent personnelles et politiques.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré dans un communiqué 11 enlèvements et 38 arrestations en 2015, impliquant le personnel des organismes d’aide, ajoutant qu’il y avait aussi 18 blessés. Les combats, le manque d’infrastructures et de financements font qu’il est difficile d’atteindre les 40 % des 12 millions de Somaliens ayant besoin d’aide, toujours selon l’OCHA. Certaines parties du centre-sud de la Somalie ne sont accessibles que par voie aérienne, entraînant une hausse du coût des denrées essentielles comme la nourriture.

Des acteurs armés non-étatiques ont continué à imposer des interdictions sur les activités commerciales dans certaines zones.

Les troupes de l’UA ont pris le contrôle de plusieurs villes, mais les terroristes Shebabs contrôlent encore des pans entiers de la campagne et ont assiégé certaines zones urbaines.

L’ONU a déclaré que “des acteurs armés non-étatiques ont continué à imposer des interdictions sur les activités commerciales dans certaines zones, notamment dans les régions de Bakool, Bay, Gedo et Hiraan, perturbant ainsi la livraison de fournitures humanitaires et de produits commerciaux de base. “ Les Nations Unies ajoutent que les régions du nord de la Somalie (corne de l’Afrique) sont touchées par la sécheresse et près de 380.000 personnes sont à court d’eau et de pâturages pour leurs animaux.

Les organismes d’aide n’ont reçu que la moitié de l’argent nécessaire en 2015, pour venir en aide aux personnes en détresse en Somalie.

Voir plus