Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Six morts dans l'explosion d'une bombe au Caire

Six morts dans l'explosion d'une bombe au Caire

Egypte

Six personnes décédées et des dégâts importants, c’est le bilan d’une explosion survenue la nuit dernière dans la capitale égyptienne, Le Caire.

Les habitants d’Al-Haram sont encore sous le choc. Ce quartier de la capitale égyptienne a été réveillé en pleine nuit par une forte explosion. C’est une bombe qui a éclaté lors d’une descente de la police dans un appartement soupçonné d‘être une cache pour des activistes. Le bilan fait état de six morts dont trois policiers et un civil, les deux autres corps n’ayant pas encore été identifiés. Le raid a été mené suite à des informations recueillies par la police « selon lesquelles des membres des Frères musulmans se préparaient à mener des actes hostiles dans les prochains jours, avec utilisation d’explosifs et de bombes artisanales », a déclaré le ministère de l’Intérieur. « Ce groupe utilisait l’appartement visé jeudi soir par le raid de la police qui a trouvé plusieurs bombes artisanales. Alors qu’un groupe d’artificiers tentait de désamorcer une bombe, elle a explosé, tuant trois policiers, un civil et deux hommes non identifiés », précise-t-il. « La police est arrivée dans la rue puis est montée, j’ai demandé à l’un d’entre eux ‘‘que se passe-t-il monsieur ?’‘ Il a répondu ‘‘pour la sécurité de vos enfants, restez à l’intérieur’‘. Nous sommes restés à l’intérieur, et 10 minutes plus tard, ces dégâts ont eu lieu comme vous pouvez voir », raconte Am Ahmed, habitante de l’immeuble où s’est produite l’explosion.

Le ministère a expliqué sur sa page Facebook que l’explosion s‘était produite au moment où un groupe d’artificiers de la police tentait de désamorcer une bombe trouvée dans l’appartement. Quartier proche des Pyramides, Al-Haram abrite de nombreux hôtels très fréquentés par les touristes qui visitent les pyramides de Gizeh situées non loin de là.

Depuis la destitution en juillet 2013 de l’ancien chef de l’Etat Mohamed Morsi, ce quartier est devenu le théâtre de combats entre membres de la confrérie des Frères musulmans, proclamée « organisation terroriste » et les forces de l’ordre. L’explosion de la nuit dernière intervient dans un climat très tendu. Jeudi, cinq policiers ont péri à Al-Arich dans une attaque revendiquée par le groupe Etat Islamique (EI). A quatre jours de la célébration du 5ème anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, l’Egypte est plus que jamais en état d’alerte.

Voir plus