Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Mascherano écope d'un an de prison pour fraude fiscale

Mascherano écope d'un an de prison pour fraude fiscale

Espagne

Le défenseur de Barcelone a été reconnu coupable par un tribunal catalan jeudi dernier.

Le joueur du FC Barcelone Javier Mascherano a été condamné à un an de prison et à 815 000 euros d’amende pour avoir fraudé le fisc à deux reprises. L’Argentin de 31 ans a lui-même reconnu sa faute et a dû rembourser l’ensemble des 1,4 millions d’euros d’impôts non payés depuis décembre dernier. Les faits qui sont reprochés à Mascherano remontent à 2011 et 2012. Les juges lui reprochent d’avoir omis de déclarer des revenus obtenus au titre de ses droits à l’image. Le footballeur a également revendu, à l’insu de l’administration fiscale et à la même période, des sociétés qu’il possédait au Portugal et aux Etats-Unis.

L’information sur la condamnation du défenseur barcelonais doit pourtant davantage être prise comme une entente avec le fisc. Malgré le verdict de la Cour, Javier Mascherano n’ira pas en prison. Il bénéficie d’une disposition de la loi espagnole qui ne permet pas que les prévenus condamnés pour moins de deux ans de prison soient effectivement placés en détention.

Messi et Neymar

Javier Mascherano aura fait preuve de diplomatie dans cette affaire de fraude fiscale. A la suite de sa condamnation, il a accusé ses conseillers fiscaux sur son compte Twitter. « Je n’ai pas de grandes connaissances en matière fiscale et légale, par conséquent je dois m’appuyer sur des personnes qui connaissent ces sujets techniques, a-t-il écrit. Tout au long de ma carrière j’ai été une personne honnête et responsable, j’ai respecté mes camarades, les clubs que j’ai représentés et les pays où j’ai vécu ».

Les affaires de fraude fiscale secouent le monde du football espagnol ces dernières années. Le FC Barcelone fait office en la matière de mauvais exemple, avec Lionel Messi et Neymar Junior qui sont tous les deux en indélicatesse supposée avec leurs comptes aux impôts. L’Argentin Messi doit répondre des accusations de fraude fiscale en Espagne tandis que le Brésilien est soupçonné de n’avoir pas payé 42 millions d’euros d’impôts dans son propre pays.

Voir plus