Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Au moins un mort dans de nouvelles violences au Burundi

Au moins un mort dans de nouvelles violences au Burundi

Burundi

De nouvelles violences ont fait au moins un mort jeudi dans la capitale Bujumbura, ceci juste après l’arrivée d’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU, venue pour atténuer la crise qui secoue le pays.

Selon des témoins, des explosions et des tirs ont retenti dans plusieurs quartiers de la capitale, et un adolescent a été tué par la police. Par ailleurs, plusieurs centaines de personnes ont manifesté contre l’ONU dans les rues de la capitale Bujumbura.

Lors d’une réunion prévue vendredi, les diplomates onusiens espèrent convaincre le président Pierre Nkurunziza d’accepter le déploiement de 5.000 soldats dans le cadre d’une Mission de maintien de la paix de l’Union Africaine. Une proposition rejetée jusqu’ici par le gouvernement burundais qui parle d’une “force d’invasion”.

La date limite d’acceptation par le Burundi du déploiement de la Maprobu (Mission africaine de prévention et de protection au Burundi) est passée depuis longtemps, mais l’UA n’a encore pris aucune mesure. “Cette force (La Maprobu : NDLR), nous en avons besoin”, a déclaré Domitien Ndayizeye, au pouvoir de 2003 à 2005. Le Conseil doit “s’impliquer pleinement sinon nous risquons un autre Rwanda”, a mis en garde Jean-Baptiste Bagaza ( président de 1976-1987). “Arrêtez cette hémorragie au Burundi qui est en train de faire disparaître notre jeunesse”, a-t-il ajouté.

Selon l’ONU, les violences ont déjà fait plus de 400 morts dans l’ensemble du pays et au moins 200.000 exilés. Elles sont devenues régulières à Bujumbura depuis le début de la crise politique, en avril 2015, avec l’annonce par le président Pierre Nkurunziza de sa candidature pour un troisième mandat controversé.

Voir plus