Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

2015, l'année la plus chaude

2015, l'année la plus chaude

Réfugiés climatiques

Les scientifiques de l’Agence américaine océanique et atmosphérique ( NOAA) ont livré le bilan de la température du globe. Et selon leurs données, l’année 2015 a été de loin la plus chaude depuis le début des relevés en 1880.

Les estimations de la NOAA rejoignent ceux de la NASA rendus publics ce mercredi. D’après l‘équipe (Nasa/Université Columbia de New york), le mois de décembre affiche le troisième mois consécutif à plus de 1°C au dessus de sa moyenne climatologique. Pour l’ensemble de 2015, la température moyenne sur les terres et océans s’est située à 0,90 degré celsius au dessus de la moyenne du XXe siècle. Ce chiffre record vient battre celui de 2014 qui était à 0,74°C. Ces chiffres indiquent une accélération du réchauffement planétaire. Sur les douze mois de l’année 2015, dix ont enregistré des températures records mensuelles.

Les raisons de ces températures s’expliquent en partie par un phénomène climatique conjoncturel baptisé El Niño. Depuis 1997, les effets de cette phase chaude de l’oscillation ont été très intenses et devraient être présents jusqu’en mai 2016.

Les dirigeants de la planète s‘étaient mis d’accord le mois dernier lors de la Conférence de l’ONU sur le climat (COP21) à Paris pour prendre des mesures visant à contenir à 2°C l’augmentation des températures par rapport à l‘ère pré-industrielle, un pas important pour tenter de limiter les effets du réchauffement.
Mais pour les scientifiques atteindre ce niveau est arbitraire et irréaliste. Le responsable de la Nasa estime que l’essentiel du réchauffement s’est produit au cours des 35 dernières années. Il précise que 15 des 16 années les plus chaudes ont été enregistrées depuis 2001.

Cette montée record du thermomètre s’est accompagnée d’une série de phénomènes météorologiques extrêmes partout dans le monde. En Afrique, une grande partie des récoltes a été ravagées. Des vagues de chaleur en Inde et au Pakistan ont fait des milliers de morts. En Amerique, le Texas et l’Oklahoma ont connu des pluies records et des inondations.