Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les chômeurs tunisiens en colère

Les chômeurs tunisiens en colère

Tunisie

Les chômeurs tunisiens sont en colère. Ils étaient des centaines dans les rues d’au moins quatre villes du pays pour manisfester leur colère face à la hausse du chômage.

Ce mouvement de protestation survient deux jours après le suicide d’un jeune chômeur à Kasserine, rapportent des témoins. Ridha Yahyaoui s’est donné la mort suite au rejet par autorités locales de sa demande d’intégration à la fonction publique.

Les manifestants ont défilé aux cris de “Travail, liberté, dignité”, selon un habitant. À Meknassi. “Des groupes de jeunes gens sont descendus dans les rues et ont incendié des pneus par solidarité avec les manifestants de Kasserine”, a déclaré Mahdi Horchani, un habitant de Kasserine. Les forces de sécurité ont utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

REUTERS,

Le ministère de l’Intérieur a annoncé l’instauration d’un couvre-feu nocturne à Kasserine, la ville dans laquelle Ridha Yahyaoui s’est donné la mort. À Kasserine, chef-lieu de l’une des régions les plus défavorisées de Tunisie, les chômeurs représentent environ 30 % de la population active.

Malgré la révolution, le chômage n’a cessé d’augmenter. Il est passé de 12 % en 2010 à 15,3% en 2015. Un tiers des demandeurs d’emplois tunisiens possèdent des diplômes universitaires.

Voir plus