Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

L'Egypte à l'heure de la concrétisation des accords avec la Chine

L'Egypte à l'heure de la concrétisation des accords avec la Chine

Egypte

Le président chinois Xi Jinping est attendu au Caire du 20 au 22 janvier prochain. Une visite qui devrait permettre au président Abdel Fattah Al Sisi et son homologue de concrétiser une série d’accords d’investissements d’une valeur totale de 15 milliards de dollars, signés lors du sommet Chine-Afrique de Johannesbourg.

L’Egypte va bientôt récolter les premiers fruits du sommet Chine-Afrique de Johannesbourg. Le pays s’apprête en effet à concrétiser une série d’accords signés en décembre 2015 avec le géant asiatique dont le premier acte devrait être le prêt de plus d’un milliard de dollars. L’ambassadeur d’Egypte au Pays du milieu a, en effet, annoncé que le Caire devrait recevoir de la Chine des prêts d’un montant cumulé de 1,8 milliard de dollars. Et c’est la Banque centrale égyptienne qui devrait se tailler la part du lion. Selon Magdi Amer, un milliard de dollars devrait, en effet, être accordé à la Banque centrale dans le but d’aider le pays à consolider ses réserves en devises. Celles-ci sont passées de 36 milliards de dollars avant le soulèvement populaire de janvier 2011 à 16,445 milliards de dollars en décembre 2015, en raison de la chute des investissements étrangers et de l’activité touristique, qui étaient les deux principales sources de devises fortes du pays. D’où l’importance de ces prêts aux yeux des autorités égyptiennes.

Le reste de l’argent sera partagé entre deux autres banques sous plusieurs formes. Il s’agit d’une ligne de crédit à la Banque publique National Bank of Egypt qui devrait bénéficier de 700 millions de dollars alors que les 100 millions restants devraient revenir à la Banque Misr, un autre établissement de crédit entièrement détenu par l’Etat égyptien. Les prêts accordés à ces deux structures financières serviront respectivement à financer des projets d’infrastructures et des investissements menés par des petites et moyennes entreprises locales. Cet accord devrait être signé à l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping, attendu au Caire du 20 au 22 janvier prochain, une étape d’une tournée au Moyen-Orient qui le mènera également en Arabie Saoudite et en Iran.

L’Egypte, un enjeu stratégique pour la Chine

Cette visite est présentée par l’ambassadeur chinois dans le pays comme un moyen de consolider les relations entre les deux pays. « Les relations sino-égyptiennes sont un partenariat stratégique global. La visite du président Xi a lieu à un moment où ces relations entrent dans une nouvelle phase qui va grandement approfondir le développement des deux pays », a déclaré Song Aigo. Mais cette venue du dirigeant chinois va au-delà d’une simple visite d’amitié. Elle devrait permettre à l’Empire du milieu d‘étendre un peu plus son influence sur le continent africain pour lequel il est devenu le premier partenaire économique. Ces prêts aux banques égyptiennes ne sont que la première étape d’une série d’accords d’investissements qui placent ce pays d’Afrique du Nord au premier plan de la stratégie économique chinoise en Afrique.

C’est une véritable offensive que la Chine lance en Egypte qui, de par sa position stratégique dans la région du Moyen-Orient, représente un enjeu majeur pour les grandes puissances.
Et cette visite de Xi Jinping, la première d’un président chinois dans le pays depuis douze ans, devrait consolider cette nouvelle politique comme en témoigne l’ampleur des accords que les dirigeants des deux pays s’apprêtent à signer. Il s’agit globalement de quinze projets d’accords économiques, d’une valeur de 15 milliards de dollars, paraphés lors du sommet Chine-Afrique de décembre 2015, à Johannesbourg. Des projets notamment dans le domaine des infrastructures, dont la construction d’une nouvelle capitale administrative, qui devraient attirer plus d’investisseurs chinois.

Voir plus