Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : solidarité face à la sécheresse

Afrique du Sud : solidarité face à la sécheresse

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud subit sa plus grande sécheresse depuis un siècle. L’eau devient de facto, une denrée rare pour des nombreux habitants du pays.

A l’origine de cette sécheresse, les phénomènes climatiques mondiaux.
« Les températures anormalement élevées et les faibles précipitations de l’année 2015 sont le résultat de la combinaison de deux facteurs : le phénomène naturel El Nino et la hausse des températures moyennes due au réchauffement climatique causé par les humains. A ce stade, les deux facteurs contribuent de façon égale aux résultats observés », explique Robert Scholes, professeur d‘écologie à l’université de Witwatersrand.

Face à cette situation, la solidarité est de mise. À Johannesbourg, des volontaires collectent des bouteilles d’eau qui sont distribuées à ceux qui sont dans le besoin.

« Nous avons vu des messages de fermiers sur Facebook, montrant les animaux en train de mourir et ma sœur est tombée sur un site qui coordonne les efforts de soutien pour la distribution d'eau potable, et nous avons décidé d'organiser une collecte dans notre quartier. »

Lydia Venter fait partie de ces volontaires. « Nous avons vu des messages de fermiers sur Facebook, montrant les animaux en train de mourir et ma sœur est tombée sur un site qui coordonne les efforts de soutien pour la distribution d’eau potable, et nous avons décidé d’organiser une collecte dans notre quartier. », dit-elle.

Pour les éleveurs en effet, c’est une période de vache maigre. Faute de pâturage, le bétail meurt de faim. Les agriculteurs ne sont pas non plus logés à la meilleure des enseignes. Pas de bonnes récoltes du fait de la chaleur.

Cette année, l’Afrique du Sud devra importer 6 millions de tonnes de maïs. Fait inédit pour un pays qui en exporte habituellement davantage chaque année.

Les pouvoirs publics misent, parmi les options pour le long terme, sur la gestion rationnelle de l’or bleu.
“25 % de l’eau, de l’eau propre, potable, se perd dans notre système tous les jours. Si nous étions capables d’empêcher ces fuites, il y aurait immédiatement 25 % d’eau en plus disponible dans les villes.“affirme Dhesigen Naidoo, directeur de l’agence gouvernementale de l’eau.

Voir plus