Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Des centaines de civils tués ce weekend en Syrie

Des centaines de civils tués ce weekend en Syrie

Syrie

Le groupe djihadiste État islamique est soupçonné d’avoir mené l’un des massacres les plus importants de la guerre qu’il mène dans le Moyen-Orient depuis plus de deux ans.

Les informations rendues publiques par les sources officielles de Damas et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) se recoupent. L’organisation État islamique a sans doute mené l’un de ses raids les plus meurtriers en Syrie ce 16 janvier. Les hommes d’Abou Bakr al-Bagdadi sont accusés d’avoir lancé un assaut dans la ville de Deir ezzor, la ville syrienne située sur la rive droite de l’Euphrate. Au bout d’une demi-journée de combats, ils ont massacré pêle-mêle des combattants loyaux au gouvernement de Bachar Al Assad mais aussi des civils.

Au total, 85 civils ont perdu la vie, de même que 50 soldats de l’armée et 42 islamistes, affirme le président de l’OSDH Rami Abdel Rahmane. L’agence de presse officielle syrienne Sana a quant à elle indiqué que 300 civils ont été tués lors de ces affrontements.

Au terme des combats, l’OSDH cité par l’AFP soutient que 400 civils ont été enlevés par les combattants islamistes – femmes et enfants confondus. La ville, apprend-on est tombée à 60 % entre les mains du groupe EI. Cependant, les troupes pro-gouvernementales syriennes contrôlent encore les points stratégiques tels que l’unique aéroport de la ville.

Ces évolutions interviennent dans un contexte où les forces syriennes soutenues par l’aviation russe essaient de contenir l’avancée de l‘État islamique à travers le territoire. De nouvelles informations font par ailleurs état d’un raid aérien sur la ville de Raqa contrôlée par l’EI. Des frappes non encore attribuées qui auraient tué 40 civils dont huit enfants.

Voir plus