Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Interdiction des emballages plastiques au Cameroun, la difficile transition

Interdiction des emballages plastiques au Cameroun, la difficile transition

Cameroun

Une opération coup de poing menée par la brigade environnementale de Douala s’est soldée par la saisie d’une centaine de tonnes d’emballages plastiques non biodégradables.

De notre correspondant Lambert NGOUANFO

Les emballages plastiques non biodégradables toujours en circulation au Cameroun, malgré l’interdiction du gouvernement. C’est pour mettre un terme à cet incivisme qu’une opération coup de poing a été lancée par une brigade spéciale de protection de l’environnement à Douala. C’est une mission d’inspection de la brigade environnementale de Douala. Dans cette usine, elle vient de saisir 100 tonnes d’emballages plastiques non biodégradable que l’opérateur s’apprêtait à acheminer vers le marché noir et les pays voisins. « Toute l’équipe s’est déployée aujourd’hui sur le terrain. On a fait plusieurs coins, mais on vient de saisir le plus grand stock. Et tout ce qui est saisi sera enlevé, sera détruit au frais de l’opérateur et l’amende maximale de 50 millions lui sera infligée », dit Sidi Baré Délégué régional pour l’environnement.

Depuis le 25 avril 2014, le gouvernement camerounais a interdit l’utilisation, la vente et la fabrication des emballages plastiques de faibles épaisseurs. Des plastiques qui polluent l’environnement. Le constat dans les marchés de Douala est clair, la mesure est très peu respectée. Les commerçants estiment que les emballages biodégradables sont rares et chers. « Quand nous arrivons par exemple à la poissonnerie, on dit que l’emballage c’est 50 FCFA, nous achetons pour emballer nos poissons sinon on les emballe dans des cartons et ce n’est pas confortable », déplore Jacqueline Owona, ménagère. « Nous ne trouvons pas les plastiques biodégradables sur le marché, nous ne les trouvons pas, ils sont vraiment rares », poursuit Patrice Ngankoua, commerçant.

Le gouvernement s’est engagé à soutenir les opérateurs qui souhaitent se lancer dans la production des emballages biodégradables. A Douala, les habitudes commencent à changer. Les supermarchés et les boulangeries utilisent désormais des emballages biodégradables pour leurs clientèles.

Voir plus