Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Elections à la FIFA : le Prince Ali fait les yeux doux à l'Afrique

Elections à la FIFA : le Prince Ali fait les yeux doux à l'Afrique

Elections

Le candidat jordanien a séjourné sur le continent cette semaine pour convaincre le maximum de fédérations de voter pour lui dans quelques semaines.

La campagne électorale bat son plein pour la course à la tête de la Fédération internationale de Football (FIFA). Le Prince Ali a entrepris de faire le tour de l’Afrique pour récolter les voix des fédérations nationales les unes après les autres. Il est arrivé mercredi au Rwanda où se tient dans quelques jours le Championnat d’Afrique des Nations de football. Il est consacré aux joueurs évoluant sur le continent (CHAN). Même s’il en est parti jeudi, l’homme qui préside aux destinées de la Fédération de football de l’Asie occidentale n’a pas manqué de dérouler sa feuille de route pour l’Afrique s’il est élu en fin février. “Je voulais rencontrer les leaders en Afrique pour explorer avec eux la manière avec laquelle nous pouvons travailler. Je suis aussi venu apporter mon soutien au CHAN et je serai de retour pour la finale le 7 février prochain” s’est-il confié à la presse.

Avant d’arriver dans la capitale rwandaise, le Prince Ali a rendu une visite de courtoisie au président de la Fédération ghanéenne de football le 12 janvier dernier. Le passage du Jordanien a coïncidé avec la tenue du congrès de l’Union des fédérations ouest-africaines de football. Une excellente occasion de discuter avec les 16 fédérations de la sous-région de son programme de développement du football en Afrique. L’objectif affiché est de faire pencher l’ensemble de ces voix en sa faveur lors du scrutin prévu le 26 février prochain.

Le Prince Ali promet de travailler à la promotion de compétitions de haut niveau mais aussi à la mise en place de programmes techniques de développement en matière de règles de coaching et d’arbitrage. Autres chantiers du candidat : la promotion du football féminin et l’introduction de technologies innovantes dans la gestion du football. En plus du Prince Ali, le numéro 2 de l’UEFA Gianni Infantino, le Bahreïni Cheikh Salman, le Français Jérôme Champagne et le Sud-africain Tokyo Sexawale se sont portés candidats à la présidence de la FIFA.