Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo/Présidentielle : les conditions de l'opposition

Congo/Présidentielle : les conditions de l'opposition

Congo

Le Front pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’Alternance démocratique et l’initiative pour la démocratie au Congo, deux principales plateformes de l’opposition au Congo Brazzaville, participeront à la présidentielle du 20 mars prochain.

Cette volonté exprimée à l’issue de leur convention nationale tenue à Brazzaville du 09 au 13 janvier est cependant suspendue à plusieurs conditions. Il s’agit de la mise en place « d’une commission électorale dont l’indépendance est reconnue par tous », selon les termes du communiqué final de leurs assises.

Le FROCAD et l’IDC exigent par ailleurs, « l‘élaboration d’un fichier électoral fiable préalablement expertisé avec le concours, entre autres, de l’organisation internationale de la Francophonie », l’identification électronique des électeurs, l’impression des cartes d‘électeurs biométriques et l’institution d’un bulletin unique. La liste non-exhaustive des exigences formulées par cette plateforme comprend aussi, des mesures concernant la libre circulation des leaders politiques et l’accès aux médias d’Etat.

Dans cette optique, l’IDC et le FROCAD, demandent la tenue d’une concertation des acteurs politiques concernés par le processus électoral. Le but de la manœuvre est d’ échanger autour de la mise en place d’une commission électorale indépendante.

Jeudi, l’Assemblée nationale congolaise a adopté une nouvelle loi électorale. Elle prévoit notamment, la mise en place d’une commission électorale indépendante (CNEI). Le nouvel organe sera composé des représentants de la majorité, de l’opposition et de la société civile. Ce texte fixe aussi les frais de candidature. Ils passent de 5 à 25 millions de francs CFA.

Voir plus