Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le président Kaboré se réserve le ministère de la Défense dans son premier gouvernement

Le président Kaboré se réserve le ministère de la Défense dans son premier gouvernement

Burkina Faso

L‘équipe nommée ce 13 janvier confirme que les questions de sécurité continuent à préoccuper les autorités issues des dernières élections.

Roch Marc Christian Kaboré ne trahit pas son image de président du changement dans la continuité au regard des profils qui constituent sa première équipe gouvernementale. Le nouveau chef de l‘État burkinabé a conservé la fonction de ministre de la Défense et des anciens combattants. Ce poste-clé devrait lui permettre de garder la haute main sur la gestion de l’armée. Une nécessité dans un pays où les militaires ont joué les premiers rôles sur la scène politique depuis les indépendances. En la matière, le président Kaboré n’innove pas puisque son prédécesseur Blaise Compaoré lui-même a conservé le portefeuille de la défense pendant les 27 années qu’il a passé à la tête du Burkina Faso.

Au-delà des questions de sécurité et de défense, le président du Faso a procédé à la nomination de 30 personnalités à différents postes ministériels. Pour ce premier exercice, l’homme élu le 29 novembre 2015 a fait confiance à Paul Kaba Thiéba pour animer l‘équipe en tant que Premier ministre. L’ancien fonctionnaire de la Banque centrale de la CEDEAO s’est entouré de plusieurs personnalités proches du parti au pouvoir, le MPP, mais aussi de la société civile. L’objectif poursuivi au regard de certains parcours est clairement de remplir au plus tôt des promesses de campagne.

Feuille de route

Le chantier le moins important du premier mandat de Roch Marc Kaboré n’est sans doute pas celui de la justice. Aussi, le chef de l‘État et son Premier ministre ont-ils reconduit le magistrat René Bagoro à la fonction de ministre de la Justice. L’homme avait été séquestré lors de la tentative de putsch manqué de la mi-septembre en même temps que les autorités de la Transition. Il est avec le ministre de l’Urbanisme Bessolé René Bagorro, la seule relique du gouvernement sortant qui a conduit le pays aux élections depuis la chute de l’ancien président en 2014.

Des anciens compagnons de route du président Kaboré ont aussi été récompensés. C’est par exemple le cas de l’ancien maire de la capitale Ouagadougou Simon Compaoré. Ministre d‘État en charge de l’Administration territoriale, l’homme est la troisième personnalité du gouvernement. Ainsi en est-il du ministère de l‘Économie, des finances et du développement attribué à Alizatou Rosine Coulibaly. L‘économiste, un temps pressentie pour prendre les rênes des Services du Premier ministre, est l’une des sept femmes retenues dans le premier gouvernement de l‘ère Kaboré.

Liste complète des ministres

- Premier ministre : Paul Kaba Thiéba

- Ministre de la Défense et des anciens combattants : Roch Marc Christian Kaboré

- Ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité intérieure : M. Simon Compaoré

- Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur : M. Alpha Barry

- Ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des Sceaux : M. René Bagoro

- Ministre de l’Économie, des finances et du développement : Mme Alizatou Rosine Coulibaly née Sori

- Ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale : M. Pengwindé Clément Sawadogo

- Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation : M. Filiga Michel Sawadogo

- Ministre de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation : M. Jean-Martin Coulibaly

- Ministre de la Santé : M. Smaïla Ouédarogo

- Ministre d’Agriculture et de l’aménagement hydraulique : M. Jacob Ouédraogo

- Ministre de l’Eau et de l’assainissement : M. Niouga Ambroise Ouédraogo

- Ministre des Infrastructures : M. Eric Wendmanegda Bougouma

- Ministre de l’Énergie, des mines et des carrières : M. Alpha Omar Dissa

- Ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière : M. Souleymane Soulama

- Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat : M. Stéphane Sanou

- Ministre des Ressources animales et hydrauliques : M. Somanogo Koutou

- Ministre du Développement de l’économie numérique et des postes : Mme Aminata Sana née Congo

- Ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle : M. Jean-Claude Bouda

- Ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille : Mme Laure Zongo née Hien

- Ministre de la Communication et des relations avec le parlement : M. Rémis Fulgance Dandjinou

- Ministre de l’Urbanisme et de l’habitat : M. Maurice Dieudonné Bonanet

- Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique : M. Batio Bassière

- Ministre de la Culture : M. Tahirou Barry

- Ministre des Sports et des loisirs : M. Tairou Bangré

- Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des finances et du développement, chargé du budget : Mme Edith Clémence Yaka

- Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur : Mme Rita Solange Agnetekoum née Bogoré

- Secrétaire d’État auprès du ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, chargé des affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion : Mme Yvette Dembélé

- Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des finances et du développement, chargé de l’aménagement du territoire : Mme Pauline Zouré

- Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, chargé de la décentralisation : M. Alfred Gouba

- Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, chargé de la recherche scientifique et de l’innovation : M. Urbain Kouldiati

Voir plus