Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Citibank refuse un prêt à South African Airways

Citibank refuse un prêt à South African Airways

Afrique du Sud

Engluée dans une crise financière, la compagnie aérienne South African Airways continue sa chute après le refus de Citibank de lui prêter 250 millions de rands.

La requête de la compagnie nationale aérienne sud-africaine qui visait à assurer son financement à court terme a été rejetée par cette banque. Phumza Macanda, porte-parole de SAA : « Nous sommes informés de l’annulation du prêt de la Citibank et nous travaillons avec la SAA afin de nous assurer qu’elle dispose de liquidités en quantité suffisante ».

Cette annonce, soulignent plusieurs analystes, pourrait contribuer à détériorer davantage l’atmosphère qui règne dans cette entreprise. Car, d’après certaines sources, un document interne à la South African Airways fixe la fermeture des sources financières de l’aviateur au 15 janvier. En clair, l’entreprise serait au bord d’un défaut de paiement.

Cette situation de crise se profile alors que l’équipe dirigeante de la compagnie a averti à plusieurs reprises le Conseil d’administration de la SAA de ses difficultés à emprunter sur les marchés. En décembre 2015 déjà, le nouveau ministre sud-africain des Finances Pravin Gordhan, contre l’avis du Conseil d’administration, avait refusé la renégociation d’un contrat entre la compagnie aérienne para-publique et Airbus, estimant que la transaction n‘était pas financièrement viable.

Il faut 14 milliards de rands à South African Airways pour consolider sa dette à moyen-terme. Par ailleurs, l’aviateur public fait face à des frictions internes et à une instabilité de l‘équipe dirigeante (7 directeurs généraux dans un intervalle de 4 ans) qui érodent sa crédibilité auprès des agences de notation.

En novembre 2015, l’Alliance démocratique (DA), principale formation d’opposition en Afrique du Sud, a appelé à la privatisation du transporteur national, plongé depuis des années dans une grave tourmente. SAA avec un effectif de 10.000 personnes et sous tutelle du ministère des Finances depuis décembre 2014, survit grâce à des prêts garantis par l’Etat.

Voir plus