Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Museveni accusé de tortures par ses opposants

Museveni accusé de tortures par ses opposants

Ouganda

Yoweri Museveni accusé de tortures sur ses opposants à l’approche de la présidentielle.

L’ex-Premier ministre, Amama Mbazazi accuse le président ougandais d‘être à l’origine de meurtres et de tortures qui visent à déstabiliser les opposants à son régime. A la tête de “Go forward”, son équipe de campagne, ce candidat indépendant à l‘élection présidentielle de février prochain a cité neuf cas de ses partisans qui ont été arrêtés, détenus et tués.

Dans un communiqué, il a affirmé que les menaces et intimidations à l’endroit de ses soutiens augmentaient au fur et à mesure que s’intensifiait la campagne. Il a ainsi mentionné le meurtre d’Agnès Tumwebaze, dont le corps a été retrouvé dans une piscine. Isaac Okwi, un autre fidèle, a vu sa maison incendiée alors que s’y trouvait son fils de 4 ans. « Ces actes cruels constituent des violations des droits de l’Homme. Nous nous battrons pour obtenir réparation » a déclaré Mbazazi.

Pour sa part, la police a dénié toute responsabilité dans ces incidents. Fred Enanga en est le porte-parole : « Nous sommes disposés à enquêter sur tout cas de violence. Seulement, les personnes qui se plaignent refusent de coopérer ».

Jeudi, l’information faisant état de la mort de Christopher Aine, un aide de camp de Mbazazi, a circulé sur les réseaux sociaux. Ce dernier était porté disparu depuis mi-décembre 2015. La police l’avait accusé d’avoir dirigé une attaque contre des partisans de Museveni.

Les défenseurs des droits de l’Homme ont pendant longtemps accusé le gouvernement de Museveni de procéder à des arrestations illégales, à la bastonnade et à diverses formes de tortures pour museler l’opposition.

Selon les analystes, Yuweri Museveni qui a été accusé par le passé de se servir des fonds publics pour mener sa campagne devrait facilement remporter le prochain scrutin présidentiel. A 71 ans, Museveni qui dirige l’Ouganda, premier exportateur de café sur le Continent depuis près de 30 ans, brigue un nouveau mandat de 5 ans.

Voir plus