Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Présidentielle au Bénin : la classe politique a déjà lancé les hostilités

Présidentielle au Bénin : la classe politique a déjà lancé les hostilités

Bénin

Une coalition d’hommes politiques et de syndicalistes béninois, menée par l’ancien chef d’Etat Nicephore Soglo conteste le choix du Premier ministre Lionel Zinsou comme candidat du parti au pouvoir à la présidentielle du mois prochain.

La coalition considère qu’il s’agit d’un “parachutage” téléguidé par la France, l’ancienne puissance coloniale.

Zinsou, banquier franco-béninois, avait quitté en juin son poste à la tête d’un des plus gros fonds d’investissement européen pour devenir Premier ministre du Bénin, à la surprise générale. Quelques mois plus tard, il a été désigné comme candidat des Forces Cauris pour un Benin Émergent (FCBE, parti au pouvoir).

Lionel Zinssou a passé une grande partie de sa carrière en France, où il a notamment été la plume de Laurent Fabius quand l’actuel ministre français des Affaires étrangères était Premier ministre. Les détracteurs du neveu de l’ex président béninois Emile Derlin Zinsou lui reprochent de ne pas suffisamment connaître ce petit Etat de l’Afrique de l’Ouest où il a peu vécu.

Selon le porte-parole du gouvernement Alassan Tigiri, “Aucune loi de la République n’exclut le Premier ministre de la course à la présidence”.

La 6e élection présidentielle depuis la conférence nationale des forces vives de la nation de 1990 est prévue pour le 28 février 2016.

A moins d’une semaine de la date butoir pour le dépôt des candidatures, quatre hommes d’affaires ont déjà annoncé se lancer dans la course à la présidence béninoise : Ladislas Prosper Agbéssi, actif dans le secteur du pétrole sur le continent africain, Sébastien Ajavon, qui a fait fortune dans l’agro-alimentaire, Patrice Talon, magnat du coton devenu le principal opposant du président Boni Yayi depuis 2012 et Abdoulaye Bio Tchané, ancien patron de la Banque ouest-africaine de Développement et ex-cadre du Fonds monétaire international qui a annoncé sa candidature il y a à peine quelques heures.

Du côté de l’opposition traditionnelle, l’Union fait la Nation (UN) n’a pas encore choisi son candidat. Les tractations se poursuivent aussi au sein du PRD d’Adrien Houngbedji et de la Renaissance du Bénin (RB) de Nicephore Soglo.

Voir plus