Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Grandes lignes de l'avant-projet de révision de la Constitution algérienne

Grandes lignes de l'avant-projet de révision de la Constitution algérienne

Algérie

L’avant-projet de révision de la Constitution présenté ce mardi aux Algériens. Le chef de cabinet du président Abdel Aziz Bouteflika, Ahmed Ouyahia a dévoilé les grandes lignes du document au cours d’une conférence de presse à la résidence El Mithak d’Alger.

Pour l’essentiel, la nouvelle Constitution réintroduit la limitation des mandats présidentiels à 2. Cette disposition contenue dans l’Article 74 avait été annulée lors de la révision constitutionnelle de 2008 pour permettre à Bouteflika de briguer un troisième mandat lors de la présidentielle de 2009. Par ailleurs, la nouvelle loi fondamentale stipule que le chef de l’Etat consulte d’abord la majorité parlementaire avant de nommer le Premier ministre. Ce dernier pourrait donc ne pas être issu de la majorité.

Toujours sur le plan politique, il est prévu la création d’une Haute instance nationale indépendante pour la surveillance des élections. Présidée par une personnalité indépendante, elle contrôlera la révision des listes électorales. Elle devra aussi participer à la formation des cadres des partis politiques dans la surveillance des élections.

En outre, le Tamazight, la langue berbère, devient langue nationale et officielle. Elle est déja enseignée dans les écoles depuis 1995. Parallèlement, une académie nationale de langue amazighe sera créée.

Selon Ahmed Ouyahia, ce projet de révision répond à 80 % des avis exprimés lors des consultations.

Ce texte présidentiel sera transmis aux partis pour un vote au Parlement, avant d’être soumis à un référendum 50 jours après son adoption.

Voir plus