Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Instant Detect, une caméra-espion pour lutter contre le braconnage

Instant Detect, une caméra-espion pour lutter contre le braconnage

Technologies de la société d'information

Une équipe de scientifiques britanniques a mis au point une nouvelle technique de surveillance des rhinocéros. Il s’agit d’une caméra-espion conçue pour surveiller ces mammifères et les protéger contre le braconnage.

La technique consiste à équiper les rhinocéros d’un collier GPS, permettant de mesurer leur rythme cardiaque et d’une caméra-espion installée dans leurs cornes, appelée Instant Detect. Elle utilise une technologie satellitaire capable d’envoyer des images à partir de n’importe quel endroit du monde, assure son concepteur. « C’est un appareil que nous pourrons déployer dans la nature sauvage.

Il doit être très robuste et utiliser des déclencheurs de mouvements, de sorte qu’il aura un capteur infrarouge passif pour détecter les changements de chaleur. Donc, quand un animal ou une personne passe devant, l’image sera capturée. C’est un excellent moyen d’obtenir un aperçu de la nature, ce que vous ne seriez pas en mesure de faire si vous étiez une personne », explique Louise Hartley, chef du projet de l’unité de conservation technologique de l‘équipe de chercheurs.

Cette nouvelle technologie devrait permettre une surveillance des mammifères en temps réel et une identification rapide des braconniers, grâce à un signal transmis au centre de contrôle via un satellite. Si un intrus pénètre dans une zone protégée, son image est aussitôt captée par la caméra qui envoie ensuite une alerte au centre de contrôle.

« Elle a un capteur infrarouge passif qui est le détecteur de mouvements, de sorte qu’il détecte le changement de chaleur. Quand une personne ou une autre espèce se promène à côté, il déclenche le capteur », ajoute Louise Hartley. La caméra dispose également de capteurs magnétiques qui peuvent détecter le mouvement de voitures, des fusils et même des couteaux, et déclencher ainsi une alerte pour les gardes forestiers locaux.

Une véritable révolution technologique perçue par les défenseurs de la vie sauvage comme une avancée significative dans la lutte contre le braconnage des rhinocéros, en Afrique plus particulièrement. C’est en tout cas ce que pense la Société zoologique de Londres (ZSL), qui œuvre dans la promotion et la conservation du monde animal. Des essais concluants ont d’ailleurs été menés en Afrique du sud qui a autorisé la mise au point du programme.

Des espèces menacées de disparition

En Afrique, les éléphants et les rhinocéros continuent de payer un très lourd tribut du fait du braconnage. Et pour les défenseurs des animaux, il est urgent de trouver une solution à ces actes criminels qui déciment des dizaines de milliers de ces mammifères par an.

Selon ZSL 95% des rhinocéros ont été décimés par le braconnage ces 40 dernières années alors que 100.000 éléphants d’Afrique ont été illégalement tués entre 2011 et 2014. Des chiffres qui illustrent les ravages du braconnage de ces espèces en Afrique. En témoignent les estimations du Fonds international de la protection des animaux qui affirme que le trafic de cornes de rhinocéros a été multiplié par 30 de 2000 à 2013.