Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Tribunal pénal d'Arusha ferme 20 ans après sa création

Le Tribunal pénal d'Arusha ferme 20 ans après sa création

Rwanda

A la suite du génocide rwandais, le Tribunal pénal International d’Arusha en Tanzanie a contribué à lutter contre les crimes contre l’humanité.

En 20 ans d’existence, la juridiction a délivré 45 mandats d’arrêt en rapport avec les crimes contre l’humanité.

Parmi les personnes poursuivies, des militaires,fonctionnaires, politiciens, hommes d’affaires, religieux, miliciens et dirigeants de médias influents.

Le conflit qui a mis 100 jours fut caractérisé par une violence inouïe qui a touché le pays tout entier.

La contribution substantielle du TPIR au procesus de réconciliation nationale, au rétablissement de la paix et de la sécurité, à la lutte contre l'impunité, au développement de la justice internationale et la lutte contre le génocide.

Le tribunal a été le premier à introduire le viol dans la législation internationale, comme instrument du génocide.

Il fut aussi le premier à criminaliser les actions des journalistes encourageant le génocide.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a salué “ la contribution substantielle du TPIR au processus de réconciliation nationale et au rétablissement de la paix et de la sécurité, à la lutte contre l’impunité, au développement de la justice internationale et la lutte contre le génocide “.

En 5800 jours de délibération, les 45 juges du TPIR ont recueilli 3000 témoignages pour inculper 93 personnes.

La majorité des personnes condamnées en rapport avec le génocide l’ont été dans les tribunaux communautaires rwandais, les “gacaca” .

Voir plus