Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : l'ONU toujours en quête d'un accord pour un gouvernement d'union

Libye : l'ONU toujours en quête d'un accord pour un gouvernement d'union

Libye

L‘émissaire de l’ONU pour la Libye Martin Kobler a rencontré à Tripoli les membres du Parlement libyen non reconnu par la communauté internationale, pour les exhorter à soutenir la mise en place d’un gouvernement d’union nationale.

Martin Kobler espère convaincre toutes les parties d’entériner ce projet de gouvernement et il a parlé de discussions franches avec ses interlocuteurs, sur son compte Twitter.

La Libye compte deux Parlements rivaux, l’un situé dans l’est et puis le Congrès général national à Tripoli (CGN) qui est ouvertement opposé à l’application de l’accord signé le 17 décembre sous l‘égide de l’ONU .

L‘émissaire de l’ONU a également tenu à rencontrer à Tripoli des représentants des familles originaires de la ville de Tawerga (272 km à l’est de Tripoli) déplacées par le conflit

“Je m’engage à déployer 100% d’efforts afin que les populations déplacées (rentrent chez elles) en 2016. Tous les enfants doivent pouvoir rentrer chez eux et retourner dans leurs écoles”, a t’il précisé.

une mission difficile

La veille lors de son arrivée à Shahat, où siège le Parlement reconnu, Martin Kobler avait été hué par un groupe de manifestants qui estiment que les Libyens seuls doivent décider de leur destin.

A l’issue d’une réunion à huis clos avec le président du Parlement Aguila Saleh , le diplomate allemand s’est entretenu avec les chefs des tribus de Barqa.

Ces derniers auraient posé trois conditions pour approuver le gouvernement d’union selon l’agence de presse LANA. Il s’agit entre autres de la protection de l’armée nationale et d’ une répartition équitable des portefeuilles ministeriels.

Selon l’ONU, environ 435.000 personnes ont été déplacées par les combats en Libye.

La communauté internationale pousse les factions libyennes à s’entendre afin notamment de lieux lutter contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui a profité du chaos pour étendre son influence dans le pays.
Le chef de la mission de l’Onu pour la Libye espère que ces discussions pourront porter des fruits d’ici deux semaines.

Voir plus