Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du sud : le roi de la tribu de Mandela en prison

Afrique du sud : le roi de la tribu de Mandela en prison

Afrique du Sud

Il avait été condamné en 2009 à 15 ans d’emprisonnement ferme pour plusieurs chefs d’accusation. Le rejet, par le tribunal de la ville de Mthatha, de sa demande de prorogation de liberté surveillée lui ouvre les portes de la prison de Wellington.

Buyelekhaya Dalindyebo, roi coutumier des Thembu, tribu dont est issu Nelson Mandela, s’est présenté au centre de détention correctionnelle de Mthatha, dans la province du Cap Oriental, après avoir perdu une dernière bataille pour éviter la prison, a-t-on appris de souce judiciaire.

Les faits

En 2009, le roi Buyelekhaya met le feu aux campements de certains de ses sujets qui avaient résisté à des ordres de déguerpissement. Il roue de coups trois autres sujets pour des soupçons de viol et cambriolage. Ensuite, il enleve la femme et les enfants d’un homme qu’il accusait d‘être un dissident.

Toutes ces personnes portent plainte et la Cour suprême conclut que le roi fait “régner la terreur” sur ses subordonnés.

Jugé pour homicide, incendie volontaire, enlèvement, séquestration et coups et blessures, il est condamné à 15 ans de prison à l’issue du procès. Sa peine est reduite à 12 ans en appel après l’abandon des poursuites pour homicide. Dans la foulée, il obtient une mise en liberté surveillée.

“ Le mercredi 30 Décembre 2015, sa demande de prorogation de liberté surveillée a été refusée par le tribunal de Mthatha,” a affirmé le le juge Nozuko Mjali.

Ne disposant plus de recours, le roi des Thembu, qui se revendique grand fumeur de marijuana, s’est donc volontairement présenté au centre correctionnel de Mthatha, près de Qunu, le village d’enfance de Nelson Mandela.Mais, c’est à Wellington, à l’extérieur de son fief de Mthatha, que le monarque de 51 ans purgera sa peine.

Dalindyebo est devenu roi des Thembu, un groupe de l’ethnie des Xhosa, en 1989. La famille royale se réunira la semaine prochaine pour décider de sa succession.

Rois coutumiers, simples autorités morales

Les rois coutumiers n’ont pas de pouvoir officiel en Afrique du Sud. Ils jouent le rôle d’autorité morale au sein de leur tribu. Mais ils continuent de bénéficier de la loyauté de millions de gens ; leur statut de chefs traditionnels est reconnu par la Constitution et ils reçoivent des subsides de l’Etat.

Voir plus