Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Somalie : des réfugiés yéménites trouvent asile dans leur ambassade

Somalie : des réfugiés yéménites trouvent asile dans leur ambassade

Yémen

L’ambassade du Yemen est désormais pris d’assaut par des réfugiés yéménites.

Ils sont des milliers à fuir leur pays déchiré par une guerre civile. Bravant les dangers de la mer (le golfe d’Aden) et payant des sommes importantes aux passeurs, ces réfugiés ont trouvé asile au sein de l’ambassade du Yemen à Mogadiscio, en Somalie. Autre pays, lui aussi souffrant d’une guerre civile qui dure depuis le début des années 90. Parmi ces réfugiés, on compte des somaliens, des djiboutiens et des éthiopiens. Tous fuient la guerre et la misère qui sévissent dans leur pays d’origine.

Anwar Mohamed, réfugié yéménite au sein de l’ambassade du Yemen en Somalie témoigne : « Je me suis enfui d’Aden vers Mogadiscio avec huit membres de ma famille et je n’arrivais pas à trouver un endroit pour vivre dans la ville, sauf à l’ambassade yéménite qui nous a donné un petit espace. Nous souffrons, nous manquons de nourriture, notre santé se détériore, nous manquons d’argent et nos enfants ne vont pas à l‘école ».

Adil Mohamed Bana, un autre réfugié yéménite renchérit : « Je suis réfugié ici, quand la guerre a éclaté dans notre pays, la destruction et l’instabilité signifiaient qu’il n’y avait pas de travail, pas de vie là-bas. Je suis ici depuis cinq à six mois et c’est donc difficile pour moi parce que je ne parle pas la langue somali et je ne dispose de rien, ni nourriture, ni d’eau ».

Je suis ici depuis cinq à six mois, c'est donc difficile parce que je ne parle pas la langue somali.

De son côté, Mansur Alimrani, consulaire yéménite (travaillant au sein de l’ambassade de son pays en Somalie), nous fait un bref état des lieux : « Le nombre de réfugiés yéménites vivant a l’ambassade est de 650 et se compose de 270 à 300 familles. Ils vivent dans des conditions très difficiles surtout en raison des pluies actuelles à Mogadiscio. »

C’est en mars dernier que le conflit a éclaté au Yemen, lorsque les Houthis (soutenues par l’Iran) se sont emparés de Sanaa, la capitale. Une vive offensive menée par l’Arabie Saoudite afin de soutenir le président déchu Abd-Rabbo Mansour Hadi. L’ONU, tente une médiation pour sauver le cessez-le-feu qui lui, est sérieusement fragilisé. Les pourparlers de paix sont en cours en Suisse, entre le gouvernement yéménite (en exil) et les rebelles Houthis.

Des groupes de défense des droits ont accusé les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres pays occidentaux de fournir des armes aux saoudiens. Ces armes auraient été utilisées dans la guerre. Ces accusations vont aussi à l’encontre des forces arabes. Elles auraient fait usage des bombes à fragmentation, qui sont interdites par la plupart des pays.

Voir plus