Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : des comités de vigilance s'impliquent dans la lutte contre Boko Haram

Cameroun : des comités de vigilance s'impliquent dans la lutte contre Boko Haram

Cameroun

Au Cameroun, dans les localités touchées par l’insurrection de Boko Haram, les populations civiles se sont organisées en comités de vigilance, pour appuyer les forces de défense.

Armées de bâtons et de flèches, les populations civiles patrouillent autour de leurs villages dans l’Extrême-nord du pays, non loin de la frontière nigériane. Malgré les attaques répétées de Boko Haram dont elles sont victimes, elles ont choisi de ne pas quitter leurs terres.

Organisées en comité de vigilance, elles sont une précieuse source de renseignements pour l’armée dans la lutte contre les combattants djihadistes. Parfois, certains n’hésitent pas à passer à l’action, au péril de leurs vies.

“Nous citons en exemple la bravoure de nos gars qui ont perdu la vie parce qu’ils ont même arrêté des kamikazes malheureusement pour eux, ils ont explosé et ça les a emportés”, déclare Aladji Adjobo, chef du comité de vigilance de Waza.

Du côté des pouvoirs publics, des mesures sont prises pour assurer le bon fonctionnement de ces groupes d’autodéfense, maillon important du système d’alerte mis en place.

“Nous tenons à ce qu’il n’y ait pas d’infiltration au sein de ces comités. Qu’ils soient constitués des personnes de bonne moralité et là, nous veillons au grain. Parce que nous avons des fichiers bien établis”, dixit Midjiyawa Bakary, Gouverneur de la Région de l’Extrême-nord.

Le Cameroun a subi une vague de 13 attentats-suicides ayant causé environ 100 morts et 250 blessés ces derniers mois. L’insurrection de Boko Haram et sa répression par les forces de défense dans les pays concernés, ont déjà fait 17 000 morts et près de 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Voir plus