Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bientôt un passeport de l'Etat palestinien

Bientôt un passeport de l'Etat palestinien

Mahmoud Abbas

Le président Mahmoud Abbas a déclaré que ses services travaillent à la mise en circulation de la nouvelle version d’un passeport avant la fin de l’année 2016.

La Palestine fait un pas symbolique de plus vers la souveraineté internationale avec la production de ce passeport. Jusqu’ici les personnes originaires des territoires palestiniens avaient droit à un document simplement estapillé de la mention Autorité palestinienne . En visite officielle à Athènes le 21 décembre 2015, Mahmoud Abbas a fait valoir que son pays ne devrait plus être distingué des autres Etats dans le monde. “Pour ce qui est de la production d’un passeport au nom de l’Etat de Palestine, a-t-il indiqué en conférence de presse, nous sommes sur le point de procéder au remplacement du document existant par un nouveau passeport d’ici un an. Peut-être moins. Nous avons déjà changé toutes les en-têtes des documents délivrés par les ministères et les services publics. Ils sont maintenant imprimés au nom de l’Etat de Palestine. Désormais, nous n’accepterons plus que quiconque utilise le terme Autorité palestinienne.”

L’objectif de cette réforme,explique M. Abbas, est de permettre au peuple palestinien de se sentir pleinement citoyen du monde et de vivre dans la dignité. Avec le premier ministre grec Alexis Tsipras confie-t-il, “nous avons parlé de la situation en Palestine et de la souffrance des Palestiniens du fait de l’occupation arbitraire israélien. J’ai aussi souligné la nécessité d’un règlement pacifique du problème palestinien, l‘élimination de la colonisation israélienne, la destruction du mur qui isole les Palestiniens du reste du monde, la libération de nos prisonniers présents dans les prisons israéliennes et l’application de la résolution des Nations Unies et l’Initiative de paix arabe”.

Processus de paix

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a quant à lui souligné la nécessité pour les autorités israéliennes et palestiniennes de travailler sur un processus de paix crédible. “Un processus qui va redonner espoir au peuple palestinien, mais aussi au peuple israélien”. Cela dit, le ministère grec des Affaires étrangères a annoncé dans un communiqué que la Grèce ne reconnaîtrait pas l’Etat autoproclamé de Palestine afin de préserver ses relations avec Israël. Une perspective que le parlement semble pourtant approuver.

L’initiative de Mahmoud Abbas de procéder à la création unilatérale de l’Etat palestinien intervient alors que le processus de paix au proche Orient est au point mort. A noter, le drapeau des territoires palestiniens a été hissé fin septembre 2015 devant le siège de l’ONU à New York. Du côté israélien, le premier ministre Benjamin Netanyahu a relancé le processus de colonisation en Cisjordanie avec un projet de construction de 400 logements.

Revoir le jour où le drapeau palestinien a flotté au siège de l’ONU.